vendredi 2 décembre 2016

{Chronique} Les Etoiles de Noss Head, tome 2, Rivalités








Auteure : Sophie Jomain
Editions : France Loisir
Collection : -
Date de parution : 2014
Nombre de page : 470 pages








Pour moi, une nouvelle vie commençait : l'université à St Andrews avec Leith, mon petit ami. J'avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n'importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu'ils se fassent la guerre, c'était plus fort qu'eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J'étais dépassée.
Je n'en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s'affronter allaient au-delà de tout ce qu'on peut imaginer.
J'étais au moins sûre d'une chose : tôt ou tard, je paierai les pots cassés. Peut être même que je n'en sortirai pas indemne.

Mon avis

J'avais lu le premier tome de cette saga il y a un petit moment maintenant, et, même si j'avais plutôt bien aimé, je n'avais pas non plus trouvé cette histoire extraordinaire ni particulièrement "nouvelle". Ceci dit, tous ceux qui ont lu cette saga m'ont dit qu'elle devenait de plus en plus intéressante au fil es tomes, je me suis donc lancé dans le tome 2.

Dans cette histoire, nous allons retrouver Hannah qui, si vous avez lu le premier tome, ne vous ai pas inconnu. Je vais d'ailleurs plutôt résumer le premier tome que celui ci, afin d'éviter de vous spoiler si vous n'avez pas encore entendu parler de cette série. Hannah est une jeune lycéenne, qui débarque dans une nouvelle ville avec sa maman, afin de démarrer une nouvelle vie. Rapidement, elle va rencontre Leith, son voisin, qu'elle ne peut (au début) pas sentir. Détestable, franchement maladroit et trop sur de lui, Hannah ne voit en lui rien d'autre qu'un voisin dont elle se passerait avec plaisir. Malheureusement, les choses vont se compliquer quand Hannah va se lier d'amitié pour la soeur de Leith. Maintenant devenu les meilleures amies du monde, Hannah se voit contrainte de composer avec les humeurs de Leith lorsqu'elle voit son amie. Le temps va passer, certaines choses vont changés, et Hannah va donc faire son entrée à l'université...

Dans un premier temps, il faut savoir que j'avais adoré la plume de Sophie Jomain dans le premier tome. J'aime les plumes simples, sans prises de tête, qui se lisent facilement et qui ne sont pas lourdes. C'est exactement ce que Sophie nous offre dans cette saga. Les mots viennent tout seul, ce qui rend la lecture très agréable, et qui m'a aussi permis de finir ce roman en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire.

Dans le premier tome, Hannah m'avait un peu agacée à être tout le temps sur la défensive, et je n'avais pas trop aimé Leith dans les premières pages. Ici, les choses ont complètement changés. J'ai beaucoup aimé Hannah, que j'ai trouvé très lucide, très intelligente et quelqu'un sur qui l'on peut compter. Leith quand à lui... Il représente mon idéal masculin ! Protecteur, musclé, calme, présent, attentionné, bref... La liste est longue. J'en suis tombée raide dans ce roman. Nous allons également rencontrer d'autres personnages, et principalement Darius. Au tout début, je ne l'aimais vraiment vraiment pas... Et puis j'ai appris à le connaître et j'ai commencé à m'y attacher. Seulement, même après avoir refermé le roman et avoir eu plusieurs preuves de sa bonne foi, je suis toujours méfiante avec lui, et j'ai l'impression qu'il prépare un mauvais coup...

Pour ce qui est de l'intrigue, si elle était présente mais ressemblant à ce qu'on trouve dans Twilight dans le premier tome, ici, c'est tout autre chose. J'ai été surprise par les différents évènements presque du début à la fin, et il faut dire que la fin se termine en queue de poisson de folie, et qu'on a qu'une hâte : lire la suite. J'ai aimé cette "surprise" (même si elle n'est pas forcément bonne) puisque vraiment, je ne m'y attendais absolument pas.

Le tome 3 est dans ma PAL et je pense l'en sortir ce mois ci tellement je brûle d'impatience de savoir quel va être la suite de l'histoire, qui me semble relativement compromise...

mardi 29 novembre 2016

{Bilan lecture} Mon mois de Novembre


- Les Outrepasseurs, tome 1, Les Héritiers : 347 pages (chronique)
- Harry Potter et l'enfant maudit : 360 pages (chronique)
- Culottées, tome 1 : 144 pages (chronique)
- La Sélection, tome 4, L'Héritière : 410 pages (chronique)
- L'Epreuve, tome 3, Le Remède Mortel : 382 pages (chronique)
- Les étoiles de Noss Head, tome 2, Rivalités : 463 pages
- Guide cinéma Harry Potter : 64 pages
- Guide cinéma Hermione Granger : 64 pages
- Guide cinéma Ron Weasley : 64 pages
- Walking Dead, tome 2, Cette vie derrière nous : 133 pages 
- Walking Dead, tome 3, Sains et saufs ? : 138 pages
- Walking Dead, tome 4, Amour et mort : 133 pages
- Les filles sauvages : 345 pages
- Comment fabriquer son grand frère ? : 57 pages
- Harry Potter, tome 1, A l'école des sorciers (illustré) : 254 pages
- Tant que nous sommes vivants : 298 pages
- Sweet sixteen : 220 pages
- Envol pour le paradis : 198 pages

Total de pages lues : 3820 pages

lundi 28 novembre 2016

{Chronique} L'Epreuve, tome 3, Le Remède Mortel








Auteur : James Dashner
Editions : PKJ
Collection : -
Date de parution : 5 juin 2014
Nombre de page : 382 pages








Thomas sait désormais qu'il ne peut pas faire confiance à Wicked. Il s'appuie sur les Blocards, de nouveau en possession de tous les souvenirs, pour achever le projet de Cure.

Mon avis

Si vous me suivez ici depuis un moment, vous ne serez pas sans savoir que j'ai commencé cette saga il y a bien longtemps. Sauf que voila, mauvaises habitudes obliges, je commence les séries mais ne les termine jamais. J'ai donc voulu terminer celle ci pour au moins en retirer une de ma très longue liste.

Dans ce troisième tome, nous allons retrouver Thomas et les principaux personnages des tomes précédents. Il va être difficile de vous résumer ce tome sans vous spoiler les précédents, je vais donc aller au plus court et au plus concis. Après avoir passé une série d'épreuves dans les précédents tome, Thomas voit enfin la fin de son cauchemars arriver. Sauf qu'il reste une dernière épreuve, et probablement la plus difficile, à tous les niveaux...

Mon avis pour le premier tome de cette saga était plutôt bon. Pour le second tome déjà, j'étais assez mitigée et j'avais en fait décroché de l'histoire. Ce troisième tome n'échappe pas à la règle, et même si il a été pour moi meilleur que le second tome, il reste quand même différentes choses qui m'ont dérangées... Commençons par parler du style de l'auteur. Ici, la lecture se fait facilement, James Dashner n'a pas un style "ouf" dans le sens ou sa plume n'est pas particulièrement poétique ou que sais-je encore, mais disons que la lecture est fluide, les mots s'enchainent bien. Le fait que les chapitres soient courts dynamise le tout je trouve, et c'est toujours quelque chose que j'apprécie dans les livres.

Pour ce qui est des personnages, nous retrouvons presque tous ceux que nous connaissons déjà. Même si je me suis beaucoup attaché à Thomas dans le premier tome, j'ai toujours eu du mal à m'attacher aux autres personnages que je trouvais... Je dirai impersonnels. Et la encore, une fois n'est pas coutume, j'ai eu le même sentiment. Je dirai même que je me suis quelque peu détachée de Thomas, qui à un personnage qui s'éloigne du raisonnable par moment. Même si je comprend les enjeux, il fait parfois des choix que n'importe quel personne censé ne ferai pas.

Pour l'intrigue, je dirai que c'est le point positif du roman. Je n'avais pas vu la fin venir, je ne m'attendais pas à la plupart des évènements qui ont surgit dans cette histoire (enfin, surtout, je ne m'attendais pas à grand chose pour ce troisième tome pour être parfaitement honnête), et j'ai été plutôt agréablement surprise. Ceci étant dit, j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs, et paradoxalement, beaucoup de points qui n'étaient pas assez éclaircis. En effet, je referme ce livre avec encore beaucoup de questionnement, et je trouve que l'histoire à évolué dans un monde pas tout à fait aboutit.

En bref, cette lecture est relativement mitigée puisque j'ai aimé l'intrigue et la plume de l'auteur, mais que je regrette les personnages et les nombreuses questions sans réponses... J'ai tout de même hâte de voir le film afin de voir comment le réalisateur va interpréter ce roman.

vendredi 25 novembre 2016

{Chronique} La Sélection, tome 4, L'Héritière








Auteure : Kiera Cass
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 7 Mai 2015
Nombre de page : 410 pages








Il y a vingt ans, le prince Maxon à entrepris une Sélection afin de trouver sa future épouse, et donc sa future Reine. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre Sélection. Eadlyn ne s'attend pas à ce que sa Sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n'est peut-être pas aussi difficile qu'elle le croyait.

Mon avis

Vous le savez sans doute si vous me suivez depuis un moment, j'avais adoré la première trilogie de La Sélection, celle qui traitait d'America Singer et du prince Maxon. Il était donc évident pour moi de me lancer dans la suite, en espérant de tout coeur qu'elle me plairait autant que la première partie.

Dans ce roman, nous allons rencontrer Eadlyn, qui n'est autre que la fille du prince Maxon. Je ne veux pas vous spoiler la première partie de cette série, donc je ne vous en dis pas plus sur les choix que Maxon à fait lors de sa propre Sélection. Toujours est-il qu'Eadlyn, elle, est formellement opposé à La Sélection. Elle ne pense pas du tout au mariage, n'a nul besoin d'un époux, et veut seulement se consacrer à son métier de princesse et travailler pour le royaume de son père qui s'affaiblit petit à petit. Seulement voilà, ses parents tiennent à cette Sélection, déjà parce que eux en gardent un bon souvenir, mais aussi parce que le peuple est triste, et qu'ils veulent redonner un souffle de joie sur Illéa. Alors Eadlyn, en bonne princesse, va accepter cette Sélection, plutôt pour faire plaisir à ses parents qu'autre chose, et nous allons donc la suivre dans les choix auxquels elle sera confronté lors de cette dernière. Croyez moi, ça ne va pas être de tout repos !

La première chose que j'ai appréhender en me lançant dans cette histoire, c'est de trouver une sorte de copier/coller de la première partie (celle de Maxon). On reste quand même dans le même type d'histoire : une Sélection, des participants, un tirage au sort, des activités à préparer, des choix à faire, bref... J'avais peur de m'ennuyer. Et finalement, contre toute attente, ça n'a pas du tout été le cas. Il y a beaucoup de choses différentes dans cette histoire par rapport à la première, et je pense que c'est grâce à ça que je ne me suis pas ennuyée.

Tout d'abord, parlons des personnages. Au début, j'avais du mal avec Eadlyn, que je trouvais froide, trop froide, et trop fière aussi. Très sûre d'elle, elle paraît presque hautaine. Et puis au fur et à mesure que l'histoire se déroule, on comprend que tout cela n'est qu'une image. Etant princesse, on à un rôle à tenir et à jouer, et Eadlyn le tient à la perfection, mais elle n'est pas du tout la personne qu'elle fait paraître. Pour ce qui est des Sélectionnés, je préfère ne pas en parler, de peur de vous donner des pistes sur le reste de l'histoire. Il y a quand même quelque chose qui m'a un peu dérangé, je n'ai pas reconnu Maxon ni la Reine (dont je tairai le nom pour ne pas spoiler ce qui n'ont pas encore lu la première partie). Il est vrai qu'ils ont tout deux pris 20 ans, mais je n'ai tout de même pas apprécier le fait de ne reconnaître aucune facette de leur personnalité, si atypique puisse-t-elle être dans la première trilogie.

Parlons rapidement de l'intrigue. Eadlyn est complètement différente de son père, et de ce fait, sa Sélection est très différente aussi. Elle tente de faire les bons choix, mais ce n'est pas toujours évident pour elle. Il faut dire les choses telles qu'elles le sont, Eadlyn ne sait pas si prendre. Il est vrai que j'ai été plusieurs fois surprise lors de ma lecture, sur ses choix mais aussi sur ses réactions. J'ai l'impression d'avoir deviné qui Eadlyn choisira pour être son Sélectionné, et j'espère me tromper, puisque ça voudrai dire qu'au milieu du premier tome, j'aurai déjà compris la fin... Ceci étant dit, elle hésite entre plusieurs personne, et une fois encore, cet aspect de "triangle amoureux" (même si ç'en est pas vraiment un) m'a un peu chagriné...

En quelques mots, c'est une histoire qui m'a plus, plus que je ne me l'étais imaginé. Alors même si il y a quelques petits défauts, ce n'est rien de très grave, et j'ai hâte de lire la suite, en espérant tout de même m'être trompée et ne pas déjà l'avoir deviné...

mercredi 23 novembre 2016

{Chronique} Culottées, tome 1








Auteure : Pénélope Bagieu
Editions : Gallimard
Collection : Bande dessinée 
Date de parution : 22 Septembre 2016
Nombre de page : 144 pages








Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d'origines et d'époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l'Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d'exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.

Mon avis

Une fois n'est pas coutume, c'est grâce à Margaud que j'ai découvert cette BD, dont elle parlait dans un de ces derniers Update lecture. Je ne l'ai pas ajouté à ma WL, mais lorsque je suis tombé dessus, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de l'acheter.

Dans ce roman, Pénelope Bagieu va nous permettre de rencontre quinze femme au destin et à la vie très anecdotique. Parmi elles, nous découvrirons une gynécologue, une femme à barbe, une apache, une actrice, ... Bref, des femmes toutes très différentes les unes des autres, mais qui ont su briser les stéréotypes et qui ont su surprendre tout le monde. En quelques mots, cette BD, c'est l'histoire de femmes au destin particulier, très féministe et plutôt drôle.

Tout d'abord, je tiens à revenir sur le fait que cet objet livre est magnifique. La couverture bleu tranche avec les reflets cuivré rouge des contours des femmes. C'est une BD assez longue, presque au format comics, et très dynamique d'un point de vu esthétique. Mais venons en à l'histoire, et commençons pas parler de Pénélope. Je n'avais encore jamais lu de roman de cette auteure, et pour une premier découverte, je suis ravie. En effet, j'aime son coup de crayon, j'aime sa façon de raconter les choses (de manière très simple, succincte, et sans prise de tête), et j'aime particulièrement le sujet qu'elle à choisi pour cette BD.

Je découvre assez récemment que j'aime les romans dans lesquels on découvre de petites histoires, de petites anecdotes, racontées simplement mais avec tous les éléments principaux. Et la, nous sommes en plein dedans. En effet, grâce à cette BD, on enrichit sa culture, sans pour autant que ce soit une corvée, et j'ai tout simplement adoré découvrir une fois encore de nouvelles histoires sur de nouvelles personnes.

Ce premier tome est une simple merveille, et j'ai déjà hâte que la suite sorte, en espérant découvrir encore beaucoup de petites histoires qui sauront, je n'en doute pas, m'enchanter.