jeudi 19 janvier 2017

{Chronique} Zombillénium, tome 2, Ressources Humaines








Auteur : Arthur de Pins
Editions : Dupuis
Collection : -
Date de parution : 2011
Nombre de page : 48 pages








Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s'échauffent autour de Zombillénium. Quand on n'embauche que des morts (ou des sorcières !) dans une région où le taux de chômage est à 25%, il faut bien s'attendre à quelques frictions. Si l'on ajoute à cela des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n'en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n'est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.

Mon avis

Vous le savez peut être, Zombillénium est une saga de BD que j'ai découverte il y a un moment maintenant, et dont j'avais adoré le premier tome. Depuis, ce second tome trainait dans ma WL et je ne l'achetais jamais. Le mois dernier, je me le suis enfin procuré, et je l'ai lu immédiatement.

Je vais éviter de vous résumer le second tome afin de ne pas vous spoiler, mais je vais plutôt vous parler du premier tome. Zombillénium est un parc d'attraction assez différents de ceux que l'on peut trouver dans notre monde. Effectivement, ici, être un zombie, un vampire, un loup garou, une sorcière ou tout simplement un mort, c'est plutôt un avantage. En effet, tous les employés de ce parc sont de cet acabit, et c'est assez inhabituel. Malheureusement, dans le premier tome, le parc est en train de faire faillite, et le patron compte beaucoup sur l'arrivé du nouvel employé et de Gretchen, une employé un peu différente des autres. Dans ce second tome, nous allons toujours évoluer dans ce parc, mais avec une intrigue fondamentalement différente.

Tout d'abord, parlons de Arthur de Pins. Au dela de l'histoire qu'il met en place ici dans cette BD, j'ai beaucoup aimé son coup de crayon, et ce, dés le premier tome. C'est d'ailleurs ce coup de crayon qui avait été décisif dans mon achat. Ici, rien ne change. J'aime toujours autant ces dessins, et le monde dans lequel évolue l'histoire, créer par son auteur. Petit point positif par rapport au premier tome : je me souviens avoir été un peu dérangée dans le premier tome par le langage un peu trop vulgaire à mon gout qui était employé. Ici, je n'ai pas retrouvé ce problème. Même si il y a quelques grossièretés, ça ne m'a absolument pas choqué comme dans le premier tome.

Dans ce tome, nous retrouvons à peu près les même personnages que dans le tome précédent, mais de nouveaux personnages vont arriver, et on va d'avantage s'intéresser à eux. Nous allons rencontrer une petite famille. Une mère, un père et leur fils de 14 ans vont en visite à Zombillénium. La mère, qui n'avait aucune envie d'y aller, ne va pas arrêter de râler, tandis que le père va un peu se laisser porter. Ces personnages sont assez atypique, avec un fils presque absent au début de l'histoire, mais qui va se révéler de plus en plus et qui va nous étonner.

Etonnement. Je pense que ce mot pourrait parfaitement résumer l'intrigue de cette BD. Je ne m'attendais pas du tout à ça, j'avais peur de tomber dans le redondant et pas du tout, bien au contraire même ! J'ai été très agréablement surprise, l'auteur parvient à nous laisser dans l'univers qu'il a construit dans le premier tome mais avec une histoire complètement différente, et j'ai adoré cet aspect. Je ne veux pas vous en dire plus parce que ça reste une BD et que l'action se déroule rapidement mais...

LISEZ LA !

mardi 17 janvier 2017

{Chronique} Les chefs-d'oeuvre Disney








Auteur : -
Editions : France Loisir
Collection : -
Date de parution : 2016
Nombre de page : 301 pages









10 des plus grandes histoires de Disney. Le livre de la jungle, Blanche-Neige et les Sept Nains, Bambi, Peter Pan, Alice au pays des merveilles, Pinocchio, Les 101 dalmatiens, Le Roi Lion, Aladin, Les Aristochats.

Mon avis

J'ai acheté ce livre tout récemment, grâce à un chèque parrainage de France Loisir. C'est un livre pour enfant, je tiens à le préciser, mais il reprend, en une vingtaine de page à chaque fois, les plus grands chefs-d'oeuvre Diseney, et j'ai passé un très bon moment grâce à lui.

Je ne vais pas vraiment vous résumer l'histoire, puisque nous les connaissons presque tous, et surtout parce qu'il y en a 10 et que ça prendrai trop de temps. Je vais plutôt vous classer mes histoires par ordre de préférence... Celle que j'ai le plus aimé, c'est les 101 Dalmatiens. Déjà petite, j'adorais regarder ce dessin animé, et ça n'a pas changé. Ensuite viens Le livre de la jungle, suivi de près par Peter Pan. Pour les 3 suivants, j'aurai du mal à les départager réellement mais il y aura Aladin, Alice au pays des merveilles et Pinocchio. Les 4 derniers sont sur un pied d'égalité, et dans tous les cas, j'aime toutes ces histoires qui m'ont permis de replonger en enfance.

Toute ces histoires ont été écrites par des auteurs différents, mais j'imagine qu'ils ont tous du respecter une sorte de charte Disney, ce qui les rend uniformes. Elles sont très simple à lire, bien adaptés pour les enfants, et plus précisément pour les enfants qui commencent à lire par eux même. Les illustrations de ce livre sont tiré des différents dessins animés, ce qui ajoute, à mon sens, de la magie à l'histoire. J'ai vraiment passé un super moment grâce à ce livre, et même à 24 ans, on aime encore les livres pour enfants quand ils parlent de nos dessins animés préférés.

Tous les personnages Disney ont des personnalités bien différentes. Il y a les méchants, évidemment, qu'on à du mal à aimer, et puis les gentils qui, eux, dont bien plus sympathiques. Chaque personnage va apporter quelque chose au lecteur je trouve, avec des personnages qui vont se distinguer des autres, et je trouve cet aspect très intéressant aussi.

Pour ce qui est de l'intrigue, évidemment, difficile d'en parler sans trop en dire. Chaque histoire à une ou plusieurs problématiques, donc une ou plusieurs intrigues, et les problèmes se résolvent sans trop de difficultés, mais n'oublions pas que nous sommes dans une histoire pour enfant, et que le but n'est pas non plus de trop faire durer les choses. Ceci dit, ce qui est appréciable, c'est la moral que l'on peut tirer de chacune de ces histoires. A chaque fois, on essaie de faire passer un message à l'enfant, et c'est plutôt très bien je trouve.

En bref, c'est un livre qui se lit rapidement, mais que l'on peut mettre entre plusieurs mains sans avoir de crainte. Pour couronner le tout, l'objet est magnifique, il est très lourd et extrêmement bien édité. Alors même si on est juste collectionneur, ce livre est une perle dans une bibliothèque.

lundi 16 janvier 2017

{Chronique} Les fiancés de l'hiver








Auteur : Christelle Dabos
Editions : Gallimard
Collection : -
Date de parution : 2013
Nombre de page : 519 pages








Sous son écharpe élimée est ses lunettes de myope, Ophélie cache des donc singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capital flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Mon avis

Evidemment, j'ai énormément entendu parler de ce livre, et ce depuis un bon bout de temps maintenant ! Je l'ai intégré à mon challenge Cold Winter, étant donné que j'ai abandonné une des lectures que j'avais prévu.

Dans cette histoire, nous allons faire la rencontre d'Ophélie, une jeune femme qui tient un musé et qui est une liseuse. Mais une liseuse pas comme les autres. Ophélie à la faculté de lire à travers les objets. En effet, en les touchant, elle peut retracer toute leur histoire, et tout leur passé. Dans le monde dans lequel elle vit, chaque femme doit épouser un homme, la plupart du temps par choix politique ou diplomatique, et quelques fois par amour. Ophélie à eu plusieurs propositions, qu'elle à toujours décliné, mais il arrive un moment ou elle n'a plus le choix... Elle devra épouser Thorn, qu'elle le veuille ou non, et quitter son monde pour intégrer le sien. Le Pôle. Cette capitale flottante dont elle ne sait rien et qui à plutôt l'air austère et hostile. Que va-t-il advenir d'elle, laissé aux bras d'un futur mari aussi froid que la glace, et au tempérament de feu ?

Tout d'abord, je tiens à mettre l'accent sur la plume de l'auteur qui est, sans conteste, la plus belle chose de ce roman. Christelle Dabos à une plume enchanteresse, elle nous conte réellement une histoire, et elle nous emporte avec elle dans un monde pourtant à l'opposé du notre. Je ne vais pas écrire des lignes et des lignes sur cette fameuse plume (magique), vu toute les éloges qui lui ont déjà été faites, mais toujours est il que je me suis senti comme dans une bulle, et que ça faisait longtemps qu'une écriture ne m'avait fait cet effet.

Pour ce qui est des personnages, malheureusement, je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher à eux, et ça a gaché un peu ma lecture. Peut être que, vu tout ce que j'avais lu concernant cette histoire, j'en attendais trop, mais je n'ai pas vraiment Ophélie, que j'ai trouvé trop mollassonne, et parfois un peu nunuche, et je n'ai pas trop aimé Thorn non plus... Finalement, la personnalité que j'ai préféré est celle de la tante de Thorn, aussi bizarre que celui puisse paraitre... Alors pour les personnages, malheureusement, ce n'est pas le meilleur point du roman selon moi...

Passons maintenant à l'intrigue et à l'histoire en elle même. Je ne sais pas si je suis passé à côté de quelque chose, je ne sais pas si c'était juste pas la bonne période pour lire ce genre d'histoire, mais j'ai trouvé ça incroyablement lent, et long... Au fil des pages, je me demandais quand est ce qu'il allait se passer quelque chose, et je suis un peu honteuse de dire ça alors que la majorité à adoré ce roman, mais avec moi, ça ne l'a pas fais... Je me suis ennuyé, je me suis même fais violence pour le terminer. Cependant, je ne comprend pas pourquoi, étant donné que tout le monde l'a adoré, alors je le relirai peut être un jour, en espérant que ça fonctionne mieux.

Si vous avez connu le même problème que moi, n'hésitez pas à me le dire, et si vous l'avez relu et apprécié, dites le moi aussi, pour que ça m'encourage ! Je suis déçue de moi même, de ne pas avoir réussi à l'apprécier. 

samedi 14 janvier 2017

{Chronique} 14-14








Auteurs : Silène Edgar & Paul Beorn
Editions : Castelmore
Collection : -
Date de parution : 16 avril 2014
Nombre de page : 349 pages








Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...

Mon avis

J'avais beaucoup entendu parlé de ce livre, il y a un bon moment maintenant. Vous le savez sans doute puisque je le dis assez souvent, je m'intéresse beaucoup à tout ce qui touche la seconde guerre mondiale. Je n'avais encore jamais lu de livre qui parlait de la première, et je dois bien avouer que c'est un sujet que je ne connais pas trop.

Dans ce roman, nous allons rencontrer Adrien, jeune adolescent vivant en 2014, et Hadrien, qui dois à peu près avoir son âge, vivant en 1914. Grâce à une boite au lettre magique, les deux adolescent vont correspondre pendant presque un an, et ne vont pas comprendre tout de suite ce siècle qui les sépare. Effectivement, ce siècle, c'est peut être bien la seule chose qui les sépare... Tous les deux parlent d'école, et même si il y en a qui y arrive mieux que l'autre, ils ont tout deux des soucis dans leur établissement. Ils vont également parler d'amour, chose bien étrange puisque même si ils aiment tous les deux, leur façon de faire est bien différente. Et puis ils vont également parler de leur vie, de leur époque, de ce qui s'y passe. Une belle rencontre entre deux garçons, entre deux époques.

Silène Edgar est bien connu pour écrire des romans historiques de grandes qualités. Honte à moi, c'était le premier que je lisais, mais je ne peux que confirmer ce que la majorité pense : ce roman est très bien documenté, et en plus d'être une fiction, c'est aussi une leçon. Pour moi, c'est le gros point positif du livre. D'ailleurs, je pense que c'est un livre qui pourrai faire un parfait support de cours, et qui permettrait, je pense, de sensibiliser d'avantage sur cette époque dont on parle trop peu. En plus de ça, le livre est très dynamique, les chapitres sont relativement court, ce qui rythme l'histoire, et personnellement, c'est quelque chose que j'adore et qui me permet d'apprécier encore d'avantage un roman. 

Les deux (H)Adrien sont très attachants, l'un comme l'autre, pour des raisons différentes. Le Adrien de 2014 est un garçon incroyablement gentil, toujours prêt à aider les autres, et n'ayant pas peur de se mettre dans des situations embarrassantes si il n'a pas d'autre solution pour parvenir à ses fins. Il n'est pas très bon élève, mais c'est un très bon dessinateur, et c'est d'ailleurs ce qui le passionne. Le Hadrien de 1914 quand à lui est peut être un peu plus solitaire. Il n'a pas vraiment d'ami(e)s, et il passe beaucoup de temps à travailler à la ferme avec son père. Il rêve d'intégrer une grande école, et est très aimant, même si il a parfois du mal à le montrer. Les deux enfants grandissent dans une famille à la fois différente et à la fois similaire. Ils ont chacun leur deux parents, et une petite soeur. Mais les caractères de leur familles sont un peu différents, je vous laisserai découvrir ça par vous même.

L'intrigue m'a assez surprise. Tout le long de ma lecture, j'ai un peu oublié qu'on était dans un livre jeunesse, et je m'attendais à une fin différente de celle du roman. Ceci dit, la fin est très bien, pleine d'espoir, pleine de joie, mais aussi de tristesse. Teintée de mélancolie, elle laisse à réfléchir et elle permet de très bien clore cette histoire. Je n'ai pas du tout été déçue, et le sujet abordé tout le long du livre est vraiment très touchant.

En bref, c'est un bon livre, qui m'a permis d'apprendre de nouvelles choses, sans trop de simplicité ni de difficulté, et j'ai passé un très bon moment grâce à lui. Même si ce moment est lui aussi teinté de mélancolie, en imaginant ce qui c'est passé en 1914...

vendredi 13 janvier 2017

{Chronique} Le pays des contes, tome 2








Auteur : Chris Colfer
Editions : Michel Lafon
Collection : -
Date de parution : 15 mai 2014
Nombre de pages : 473 pages









Le Pays des contes n'est plus l'endroit enchanté qu'Alex er Conner ont visité il y a un an. Le monde féerique vit désormais dans la peur : l'Enchanteresse maléfique est de retour ! Lorsque ses mauvais sorts atteignent la Terre et que leur mère est enlevée, les jumeaux doivent retourner au Pays des contes. Aidés du Petit Chaperon rouge, des bandits Jack et Boucle d'or ainsi que du prince Grenouille, ils se lancent à la recherche de la seule arme capable de vaincre la terrible magicienne. Mais cette arme pourrait bien se trouver chez les ennemis les plus redoutés des royaumes, de la sorcière des Mers à la belle-mère de Cendrillon, en passant par la Reine des neiges...

Mon avis

J'ai lu le premier tome de cette saga il y a un moment maintenant, et j'avais plutôt bien aimé, bien que j'y avais trouvé quelques longueurs par moment. Je voulais donc lire la suite, pour voir ce que l'auteur nous réservait, et j'ai plutôt bien aimé ce second tome bien que la encore, j'y ai trouvé des longueurs...

Ici, nous allons retrouver nos jumeaux Alex et Conner dans le monde réel. La vie à repris son court presque normal, les deux enfants vont à l'école et vaquent à leurs occupations. Mais malgré tout, il leur reste une envie folle de retourner au Pays des contes, et ils ont qu'une seule hâte : que leur grand mère La Bonne Fée viennent les chercher. Malheureusement, quand celle ci va arriver, ce ne sera pour les ramener avec elle... Mais plutôt pour leur interdire formellement de chercher à retourner dans le Pays des Contes pour l'instant. Alex, désamparée, est alors persuadée que leur grand mère leur cache quelque chose. Elle sent qu'il se passe des choses au Pays des Contes, et pas des bonnes... Peu de temps après la visite de leur grand mère, une terrible nouvelle va s'abattre sur les jumeaux, et cette nouvelle va tout changer...

Comme pour le premier tome, j'aime toujours autant la manière d'écrire de Chris Colfer. Ici, les évènements s'enchainent, on à l'impression d'être nous aussi dans le Pays des Contes tellement l'espace spatio-temporel est bien mené. On retrouve tous nos héros des contes, et c'est toujours un plaisir pour moi de lire cette réécriture de contes. Je trouve cependant que cette histoire manque de dynamisme... Les chapitres sont un peu longs, et le rythme n'est pas très rapide. Je pense que c'est un petit défaut du livre, puisque même si j'étais très prise sur le début du livre, j'ai lâché sur le milieu pour reprendre sur la fin. Sans ce problème de rythme, je pense que le livre m'aurait un peu plus plu.

Pour ce qui est des personnages, je vous avais déjà parlé d'Alex et Conner dans ma chronique du premier tome, mais la, les deux enfants ont grandis et forcément, ils ont changés. Alex est une petite fille incroyablement courageuse, et prête à tout. C'est vraiment cet aspect de son caractère qui me plait. Elle n'a peur de rien, et est prête à affronter des choses qui font peur à tout le monde. Conner est peut être un peu plus raisonnable que sa soeur, mais lui aussi est prêt à tous les sacrifices pour protéger les gens qu'il aime. Les deux enfants sont très différents, mais ils ont chacun une personnalité très attachante, et ils sont plein de surprise.

Pour ce qui est de l'intrigue, elle se met en place assez rapidement, ce qui est un bon point, puisque ça évite de lire sans savoir ou l'on va. J'avais quand même deviné le gros de l'intrigue, je me doutais de la fin, mais de toute façon, il n'y aura pas eu d'autres fins possibles, donc ça ne m'a pas trop dérangé. Par contre, il y a un évènement à la fin qui m'a vraiment surprise, et je me demande comment va se poursuivre cette histoire à cause de cet évènement. J'ai donc plutôt hâte de lire la suite, et d'ailleurs, elle est déjà dans ma PAL.

En bref, je vous avais déjà conseillé de lire le premier tome, et je maintiens mon conseil : si vous n'avez encore jamais lu cette saga, n'hésitez plus. Et si vous hésitez à lire le second tome, foncez ! Même si il manque un peu de rythme à mon gout, l'histoire reste quand même très bonne.