lundi 30 juin 2014

[Chronique] Couette, tome 1 & 2




Auteur : Gauthier & Minikim
Edition : Dargaud
Collection : -
Date de parution : 28/06/12/14/03/13
Pages : 32 pages/32 pages
ISBN : 978-2-5050-1389-1/978-2-5050-1785-1





Dans ce premier tome, Couette atterrit dans une décharge publique et élit domicile dans la carcasse d'une vieille caravane. Mais elle y voit une confortable petite maison, dans un pré où broutent de jolis moutons. La vision magique et décalée que Couette a de la vie va transformer celle de sa nouvelle famille. Bidou, qui fait partie de la bande des sans-abri, décide de la prendre sous son aile. Un univers plein de fraîcheur et de poésie. Un dessin tout à la fois joli, fluide et inventif.

De nouvelles aventures de Couette dans ce tome 2 ! Séverine Gauthier et Minikim nous offrent un album magique : des gags muets pour les plus jeunes, quelques mots pour une lecture accompagnée, le tout saupoudrée de poésie, de charme et de peps ! Entourée par ses moutons toujours prêts à faire des bêtises, cette petit Couette est un vrai "porte-bonheur" partout où elle passe : sourires et joie ! Une bonne humeur communicative !

Mon avis

Je suis littéralement tombée amoureuse de ces deux bande-dessinés. C'est Margaud, de la chaine MargaudLiseuse qui en a parlé il y a plusieurs mois de ça, et elles étaient sur ma Wishlist depuis. Je les ai acheté ce mois ci, et je n'ai pas pu attendre bien longtemps avant de les lire...

Nous allons rencontrer "Couette", qui arrive dans une ville toute triste et morne en tombant d'une goutte de la dernière pluie. Cette petite fille muette va embellir tout ce qu'elle va trouver. Sa caravane, dépourvu de meuble au tout début, va devenir un véritable havre de paix, haut en couleur. On va la suivre dans ces nombreuses aventures, notamment la rencontre avec Bidou et ses amis dans le tome 2, et on va découvrir une petite fille que tout le monde aimerait avoir en amie.

Tout m'a plu dans ces deux livres, et ce sont des véritables coups de cœur. Les dessins sont juste trop beaux, tout a fait le genre de choses que j'aime. Les petites histoires et anecdotes m'ont vraiment fais beaucoup rire, et ces livres m'ont rendus ma bonne humeur. Tout est pétillant, pailleté, joyeux, festif, insouciant. Ce sont des albums qui pourront plaire a tout le monde, peu importe l'age ! Il faut d'ailleurs savoir que ce sont des "art-book" plus que des bande-dessiné, il n'y a presque pas de dialogue, et les bulles sont inexistantes. Ainsi, les tout petits pourront les feuilleter sans aucun problème !

Le tome 3 est sorti l'année dernière, et j'ai déjà super hâte de l'avoir dans ma PAL. Peut être le mois prochain, on verra bien ! En tout cas, je vous conseille vivement de lire ces petites BD, je suis certaines que tout le monde va adorer, et il y a de quoi !

dimanche 29 juin 2014

[Chronique] Ils ont laissé papa revenir






Auteur : Toni Maguire
Edition : Le livre de poche
Collection : -
Date de parution : 26 février 2014
Pages : 360
ISBN : 978-2-253-17809-5









Elle pensait enfin être protégée des agressions physiques et psychologiques subies depuis sa petite enfance. Elle se trompait. 

Toni Maguire, auteur du best-seller "Ne le dis pas à maman", poursuit le récit de son enfance, racontant sa terrible vérité. Le père de Toni à abusé d'elle dès l'âge de six ans et ce crime n'a été révélée que lorsqu'elle est tombée enceinte et a dû se faire avorter. C'est grâce au témoignage difficile de Toni que cet homme qui lui a fait tant de mal a été emprisonné. Enfin, elle a cru pouvoir vivre normalement.

Jusqu'au jour où son père, sorti de prison, est revenu à la maison.

Mon avis

Je vous avais fais une chronique de la première partie du témoignage de Toni Maguire, que vous pouvez retrouver ici (). C'est tout naturellement que j'ai eu envie de lire la deuxième partie de celui ci, espérant de tout cœur que le récit serai moins tragique.

Comme vous le savez surement, j'ai été bouleversée par le récit de son premier témoignage. J'avais même eu du mal a lire certains passages tellement je trouvais horrible ce qu'avais vécu Toni. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas son histoire, je vais vous faire un rapide résumé. Toni est née d'un père militaire, et à passer sa plus tendre enfance sans lui, rien qu'avec sa mère qui était alors attentionnée et aimante. Quand son père est rentré de la guerre, rongé par l'alcoolisme, tout a changé. Ruth, la maman de Toni, prenait beaucoup moins soin de sa fille, et son père lui faisait peur. A ses 6 ans, ses craintes se sont confirmés lorsque Toni a été violée pour la première fois. Elle a tenté d'en parler a sa mère, qui à répondu par la dispute, disant a Toni qu'il ne fallait pas parler de ses choses la. La petite c'est donc terrée dans son silence, et ce n'est qu'a ses 14 ans, lorsqu'elle c'est rendu compte qu'elle était enceinte de son père, que le secret a éclatée. Mais loin de ce qu'on aurait pu penser, Toni a été rejetée par tous ceux a qui elle en a parlé. Son père a été emprisonnée et Toni pensait qu'elle serai libérée.

Dans ce deuxième récit, Toni nous raconte ce qu'il c'est passé après l'emprisonnement de son père, et après son retour à la maison. Je ne sais pas quelle partie de son témoignage m'a le plus choquée. Toni vit des choses tellement horribles, même en dehors des viols... Je me demande encore comment l'être humain, parent en plus, peut faire subir ça à son enfant. Toni n'hésite pas à nous donner les détails de son cauchemars, même si elle doit passer pour une folle ou pour une fille naïve. Elle n'a pas honte de nous raconter tout ça, et elle a bien raison. La honte devrait reposer sur ses parents, morts à ce jour. 

L'histoire est encore une fois bouleversante, mais Toni devrait être un exemple de force pour nous tous. Elle a traversé des choses horribles, elle en a vu de toute les couleurs, les médecins la pensaient perdues à jamais, et pourtant... Elle se relève, encore et encore, trouve la force d'avancer, de construire, d'avoir la vie qu'elle mérite, enfin. Je ne lis pas beaucoup de témoignages, mais je ne regrette absolument pas d'avoir lu celui ci, et je vous le conseille vivement. 

samedi 28 juin 2014

[Chronique] Salmacis tome 1







Auteur : Emmanuelle De Jesus
Edition : Hachette
Collection : Black Moon
Parution : 30 avril 2014
Pages : 396
ISBN : 978-2-01-204-235-3








"J'ai levé les yeux : à tois mètres au-dessous de moi, Andrea me fixait, m'encourageant à le rejoindre. Nos regards se sont noués. Il avait des yeux incroyables, à l'iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l'on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. Il a esquissé un sourire... Ma dernière vision avant de perdre l'équilibre."

Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s'est contentée d'une place à l'ombre de son frère jumeau. Mais c'est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu'elle trouve l'envie d'exister.

Quelle est cette force irrésistible qui l'attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu'en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ?

Mon avis

Autant être claire des le début, ce livre est un gros dilemme pour moi. J'en avais entendu parler sur plusieurs blogs, et j'avais lu un peu de tout : du bon et du moins bon. Du coup, j'étais très curieuse de le lire. Mais je suis vite redescendu de mon nuage...

Je n'ai pas aimé plusieurs choses dans ce roman. Tout d'abord, et c'est ce qui m'a beaucoup dérangé, je l'ai trouvé très lent. Il ne se passe presque rien pendant 150 pages, ça s'accélère vaguement les 150 pages suivantes, et ce n'est qu'au bout de 300 pages que les choses évoluent réellement. En plus de ça, et je ne vous spoile pas en vous dévoilant ceci puisque c'est écrit noir sur blanc dans le synopsis, il y a une histoire d'amour. Faustine va rencontrer Andréa lors d'une représentation d'escalade. Après s'être vu trois fois, et parler deux fois seulement, ils tombent fou amoureux l'un de l'autre. Ça n'a rien de naturel, ils ne se connaissent pas et s'aiment déjà comme pas possible, et ça m'a beaucoup dérangé. J'ai eu l'impression de lire une histoire pour midinettes de 13 ans...

En plus de ça, a plusieurs reprises j'ai eu l'impression que l'auteur avait essayé de reprendre l'histoire de Twilight. Il y a plusieurs références qui m'y ont fait penser, notamment les voitures de luxe appartenant a la famille d'Andréa, un épisode sur une moto rappelant vaguement Bella sur la moto de Jacob, et plusieurs autres choses. Ça a beaucoup gâché mon plaisir de lecture. Pour couronner le tout, la plume de l'auteure ne m'a pas vraiment enchantée. Autant le livre est facile a lire, avec une fluidité remarquable, autant le langage entre les jeunes est plutôt désolant. Entre les "T'as craqué" et les "Zarbes", je ne me suis pas senti a ma place au sein du groupe d'ami. Pour finir, les personnages ne m'ont absolument pas plu, surtout Faustine, l'héroïne qui est complètement égocentrique et malpolie. Mais je préfère m'arrêter la parce que si je dresse la liste de tout ce que je n'ai pas aimé, je pense que cette chronique n'aura jamais de fin. Tous ces défauts donnent un aspect global "bâclé" au livre, et c'est franchement dommage.

Cependant, j'ai aimé tous les passages ou Faustine c'est retrouvée avec sa famille. Le Noël qu'ils passent paraît juste somptueux, et les différentes confidences qu'ils peuvent se faire nous les fais apparaître comme une famille très soudée. J'ai également apprécié le pensionnat dans lequel se passe l'histoire. Même s'il a l'air plutôt étrange, avec son Gymnasiums, j'ai eu très envie de le visiter. Il est le stéréotype parfait d'un lycée américain, et j'ai trouvé cet aspect plutôt sympa.

Même si quelques aspects m'ont dérangés, j'ai aussi aimé la fin du livre (bien qu'encore une fois, j'ai repensé a Twilight). Il m'a tenu en haleine et, malgré tous les défauts que je lui trouve, j'ai envie de savoir la suite. Je ne sais pas si je l'achèterai quand elle sortira, je verrai bien au moment venu, mais toujours est il que j'ai du mal a savoir si oui ou non, j'ai aimé ce livre.

vendredi 27 juin 2014

[Chronique] Divergente tome 2








Auteur : Veronica Roth
Edition : Nathan
Collection : -
Parution : 20 mars 2014
Pages : 464
ISBN : 978-2-09-255299-5







Le monde de Tris à volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tu& ses parents et fait de ses amis des tueurs.

Tris est rongé par le chagrin et la culpabilité.

Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être.

Mon avis


Je vous avais fais une chronique du premier tome de cette série, et c'était un véritable coup de cœur. Sans grande surprise, ce tome ci est un coup de cœur également. J'avais entendu que cette série se bonifiait au fil des différents tome, et je ne peux que confirmer que le tome 2 est encore meilleur que le tome 1.

L'univers de Divergent est très particulier. Nous sommes dans un monde post-apocalyptique, dans lequel la population est divisé en 5 factions : les Fraternels, les Érudits, les Sincères, les Altruistes et les Audacieux. A leur 16 ans, chaque enfant doit alors passer un test qui déterminera vers quelle faction leur personnalité les dirige. Seulement voilà, a l'issu de ce test, Tris se voit être apte a entrer non pas dans une, mais dans 3 factions différentes : elle est Divergente. Dans le premier tome, nous la suivons donc faisant des débuts dans la faction qu'elle a choisit, et nous rencontrons avec elle ses futurs amis et ennemis.


Le deuxième tome est beaucoup plus mouvementé. Je ne veux en aucun vous spoiler donc je n'entrerai pas dans les détails, mais il y a plusieurs aspects qui m'ont plu (et a vrai dire, aucun qui ne m'a poser problème). Des le départ, il y a beaucoup de mouvements, beaucoup d'actions. Et ça dure jusqu'à la toute fin. J'ai été en manque d'air du début a la fin, a me demander sans cesse ce qu'il pourrait se passer d'autre, voir de pire. Il n'y a pas une scène plate, sans intérêt, et j'ai adoré. J'ai été stressée, mais c'était un bon stress, significatif et représentatif du suspens de ce livre.


J'ai aussi beaucoup aimé la personnalité de l'héroïne, Tris. Contrairement a beaucoup d'autre héros, Tris nous paraît humaine. Elle est forte, mais pas a toute épreuve non plus. Elle a des moments de faiblesse, des moments ou elle a envie de mourir, d'autre ou elle ne demande qu'à vivre. Elle vit des choses horribles, et même si elle a beaucoup de mal a le faire, elle parvient a continuer d'avancer. Du coup, on se retrouve plus facilement en elle qu'en certains autres héros, et ça m'a beaucoup plu.


Je pourrai également vous parler des autres personnages, qui eux aussi ont une personnalité bien a eux, avec pour chacun des qualités et des défauts, mais je n'en finirai pas. Tout dans ce livre m'a plu. Les personnages, l'environnement dans lequel ils évoluent, la complexité des problèmes rencontré. Veronica Roth a une plume très facile a lire, et elle en profite pour réaliser un roman simple, avec une histoire de fond complexe et très recherché.


Je n'ai qu'une hâte, lire le troisième tome pour savoir ce qu'il s'y passe. Mais je suis déjà triste a l'idée de savoir que ce troisième tome est aussi le dernier. Lisez ce livre si vous ne l'avez pas encore fait, il est génial !




jeudi 26 juin 2014

Le blog change !

Bonjour tout le monde !

Je viens vous voir aujourd'hui, uniquement pour un article de papotage. Comme le titre de celui l'indique, nous allons parler des changements qui ont eu lieu, et qui auront lieu sur le blog. Vous l'avez sans doute remarqué, depuis quelques temps, la lecture prend de plus en plus de place sur celui ci. J'ai toujours aimé lire, depuis que je suis toute petite, mais quand j'ai créé ce blog, la lecture ne devait pas en être le sujet principal (en même temps, le blog n'avait pas vraiment de thème principal... Bref). Je vous ai donc principalement parlé de beauté, et un peu de maison. Mais j'ai eu quelques moment de page blanche, de vide, et j'ai été absente plusieurs semaines de la blogo.



Le syndrome de la page blanche revient peu à peu, mais seulement pour ce qui est de la partie "Beauté". En plus de ça, je me suis rendue compte que depuis que j'écris des chroniques, je prend encore plus de plaisir à venir ici. C'est pourquoi j'ai pris plusieurs décisions. Tout d'abord, rassurez-vous, je ne compte pas ne plus vous parler beauté. Non, parce qu'évidemment, je reste une femme qui fait attention à son apparence, et que j'aurai très certainement des choses à vous présenter de temps en temps. Seulement, la beauté va prendre moins de place ici, pour la simple et bonne raison qu'elle prend moins de place dans ma vie. Avant, j'achetais des tonnes de choses sans raisons particulières, "pour tester" je disais... Mais j'ai du jeter pas mal de produits qui étaient à peine entamer, et après plusieurs jours, semaines, voir mois de réflexion, je me suis rendue compte que je n'étais pas une si grosse accro à la beauté que ça. J'ai donc été absente tout le mois de mars, parce que je me remettais en question. Je suis revenue, plus décidé que jamais à tenir ce blog correctement, mais je n'avais plus la même motivation, il me manquait quelque chose. Jusqu'à ce que...

Comme je vous le disais plus haut, j'ai retrouvé le plaisir de venir bloguer quand j'ai commencé à vous parler de mes lectures, et la, je me suis rendu compte que c'était ça ma véritable passion, les livres ! J'ai fais un rapide calcul, et je me suis dit "Tu as commencé à te maquiller à 14 ans, alors que tu as commencé à lire à 6 ans. Tu as souvent eu la flemme de te maquiller alors que tu n'as jamais pu passer une journée sans lire", et là, j'ai compris. J'ai compris que si je voulais vous introduire dans mon univers, il fallait à tout prix que je vous parler de ma plus grande passion : les livres. Aujourd'hui, j'ai décidé de dédier ce blog principalement aux livres, et de faire quelques bonus en vous parlant de temps en temps de beauté. Les articles concernant mes lectures seront donc de plus en plus nombreux. Vous y trouverez des chroniques, des IMM, des bilans, mais aussi des TAG, et des tas d'autres choses concernant les livres. J'ai mille milliards d'idées en tête, et je sens que mon blog va enfin revivre.


En quelques points, voici donc les changements principaux :

J'ai supprimé tous les articles concernant le Projet 52. Oui, parce que ça aussi, c'était devenu une contrainte. J'aurai du faire le choix de vous présenter une photo par semaine, et non quatre photos par mois. Mais plutôt que de refaire tous les articles un a un, j'ai décidé d'arrêter mon Projet 52, et d'en refaire un l'année prochaine.

J'ai supprimé tous les articles concernant l'organisation à la maison. Vous savez, ces fameux articles du lundi, que je ne pouvais plus voir en peinture à la fin ! Ils ne servaient pas à grand chose, vous ne les aimiez pas vraiment (et moi non plus) et ça n'était pas en rapport avec ce que je voulais vous faire découvrir.

J'ai supprimé les catégories "Zoom sur" et "Produits terminés" pour regrouper tous les articles dans la catégorie "Beauté". Je pense qu'il sera plus facile de vous y retrouver.

Chaque titre d'article aura maintenant une entête, pour situer le sujet principal. "Chronique", "Produit terminé", "Favoris", "IMM", etc. Les seuls article qui n'auront pas d'entête seront les articles blablas tel que celui la, puisque le sujet n'est autre que le papotage.

Je ne publierai plus tous les lundis, mercredis et vendredis, mais je publierai quand j'en aurai envie. Je vous garantis cependant un article par semaine au minimum, même si je suis en vacance ou je ne sais quoi.

Je pense avoir fait le tour. Vous verrez tous ces changements au fur et à mesure de vos visites, mais si toute fois vous avez une quelconque question à propos du blog, ou autre, n'hésitez surtout pas à me la poser dans les commentaires. En attendant, j'espère que ces changements n'auront pas trop d'impacts sur vos visites, et que vous serez toujours aussi nombreux à venir ici (5000 quand même !)


[Chronique] Charme








Auteur : Sarah Pinborough
Edition : Milady
Collection : -
Date de parution : 18 avril 2014
Pages : 255
ISBN : 978-2-811-21169-1







Rappelez-vous les horribles belles-soeurs, le carosse magique, le bal enchanté, la pantoufle de verre et l'éternel amour né au premier regard... et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Cendrillon, telle qu'elle n'a jamais été révélée... Cendrillon, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Mon avis

Je vous avais fais une chronique du premier tome de cette série, et comme vous le savez, j'avais beaucoup aimé Poison. C'est avec quelques craintes que j'ai donc entamer Charme, et j'ai été assez surprise.

J'ai plutôt bien aimé ce tome, que j'ai trouvé encore plus loufoque et décalé que le premier. Cendrillon est complètement différente de celle que l'on connaît de nos contes pour enfant, même si elle m'a assez souvent énervé. Cependant, malgré sa naïveté assez flagrante et son égoïsme, son personnage n'a pas gâché mon plaisir de lecture. Contrairement a Poison, c'est des le départ que l'histoire originale change.

Comme je vous le disais donc, Cendrillon n'est pas un personnage que j'ai particulièrement apprécié. Des le départ, elle m'est apparu comme quelqu'un de très enfantin, très simple et très naïve. Elle est pour moi beaucoup trop rêveuse, et j'ai souvent eu envie de lui remettre les pieds sur terre. Plus tard, elle va me sembler égoïste, lorsque certains de ses rêves se réaliseront. Cependant, malgré mon agacement, son personnage n'a absolument pas gâché l'histoire, et ce n'est pas une critique que je fais ici, mais plutôt un constat.

Il y a plusieurs choses que j'ai aimé dans ce roman. Tout d'abord, Et contrairement au conte original, l'entourage de Cendrillon n'est pas si détestable que ça. Je me souviens d'une belle mère et de deux demi sœurs complètement odieuses, que je n'ai pas retrouvé ici. Bien sur, elles sont loin d'être des anges, mais ses demi sœurs aiment Cendrillon, et même si elles ont parfois du mal a l'exprimer, on le ressent a plusieurs reprises. Sa belle mère, elle, en fais un peu plus baver a Cendrillon, mais la encore, on comprend que c'est principalement du au fait qu'elle ai du renoncer a plusieurs de ses rêves. Malheureusement pour elle, Cendrillon en paie les frais, mais elle n'est pas la seule. Le père de Cendrillon est beaucoup plus transparent, et on ne le voit que très peu tout au long du roman.

Cependant, le gros défaut de ce tome a mon sens, reste la fin. J'ai vu venir le dénouement de l'histoire bien avant la fin en question. Et quand j'ai terminé le livre, je me suis dit "Ah bah ouais, je m'en doutais". Le prologue m'a surprise, mais pas la fin en elle même, et c'est ce qui m'a dérangé.

Mais ce livre reste une très belle réécriture de conte, et je crois même l'avoir préféré au tome 1. Si vous n'avez pas encore lu cette série, je vous la conseille vivement, d'autant plus que les objets livre sont tout bonnement magnifiques. Ce sont des hard back (couverture dure), les livres font penser a des grimoire, et dans une bibliothèque, ça en envoie ! Je n'ai pas encore acheté le tome 3, mais je pense le faire rapidement car j'ai très hâte de le lire !

mardi 24 juin 2014

[Chronique] Zombillénium, tome 1, Gretchen








Auteur : Arthur de Pins
Edition : Dupuis
Collection : -
Date de parution : 20 août 2010
Pages : 48 pages
ISBN : 978-2-800-14721-5







Francis Von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attraction Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...

Mon avis

J'ai découvert cette BD sur internet. Depuis peu, j'essaie de me mette à la bande dessiné, et je l'apprécie beaucoup. La première chose qui m'a plu dans celle ci, c'est sans doute sa couverture. J'ai adoré le visage de Gretchen, et le reflet dans ses lunettes. Je dois bien avouer que c'est en grande partie grâce à ça que je l'ai acheté.

En me plongeant dedans, j'ai découvert un monde totalement loufoque, décalé et vraiment drôle. Le monde des vampires et des loups-garous est presque normalisé, comme ci ce n'était plus grave que ça de voir un homme se faire faucher, et mordre ensuite par un vampire. Les premières pages m'ont laissé un peu perplexe, parce que je trouvais le langage trop vulgaire, mais par la suite, les grossièretés s’estompent et on ne les remarque plus.

On va donc entrer dans un parc d'attraction qui est presque en train de faire faillite, et qui, pourtant, est assez atypique. Zombillénium renferme des zombies, des squelettes vivants, des vampires, des loups-garous et encore bien d'autres créatures de ce genre. Aurélien est un nouvel employé, et ses débuts vont être assez chaotiques. Dans ce premier tome, on va surtout s'intéresser à lui, et à Gretchen qui n'est pas une employé comme les autres, et qui va faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider Aurélien dans ses débuts.

J'ai tout simplement adoré cette BD. Je suis pourtant assez difficile au niveau des dessins, mais ceux la m'ont beaucoup plus. Le coup de crayon est très propre, presque enfantin, et les graphisme correspondent en tout point à ceux qui m'attirent. En plus de ça, l'histoire est très prenante, et j'ai déjà hâte de pouvoir lire la suite (qui est encore sur ma Wishlist).

dimanche 22 juin 2014

[Chronique] Le trône de fer, l'intégrale 1








Auteur : George R.R. Martin
Edition : J'ai lu
Collection : -
Date de parution : 16 janvier 2010
Pages : 786 pages
ISBN : 978-2-290-01943-6







Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours éloigné des affaires su pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

Mon avis

J'ai eu de la peine a entamer ce livre. Je m'y étais déjà penché une première fois, et avais arrêter ma lecture au bout de 90 pages. Le trône de fer est une histoire très longue, et très compliqué. La typographie et surtout la taille de celle ci ne m'a pas facilité la tâche, mais je me suis quand même lancé, et je ne regrette absolument pas !

Tout d'abord, je tiens a le préciser, c'est la série qui m'a fais découvrir le livre, et non l'inverse. Ainsi, mon imagination quant aux personnages et aux différents décors s'en ai retrouvé faussée. Le trône de fer est, je pense, le livre le plus complexe que j'ai lu jusqu'à maintenant. C'est une histoire presque impossible a résumer tellement celle ci est précise et complète, mais je pense que la plupart d'entre vous la connaissent, au moins de loin. Dans cette première intégrale, qui regroupe les deux premiers livres, nous rencontrons principalement la famille Stark, la famille Lannister, les Baratheon et les Targaryiens. Mais beaucoup de chapitres sont consacrés a la première famille, avec Eddard, Catherine, Robb, Jon, Arya, Sansa et Bran (nous n'entendons presque pas parler de Rickon, mais rappelons que celui ci n'a que 3 ans).


George Martin réalise un véritable chef d'œuvre avec ce livre, tant les décors et les personnages sont différents. On a l'impression que l'auteur connaît ses personnages par cœur, et il n'y a aucune zone d'ombre. Certes, le livre est compliqué, long et il faut prendre le temps de le lire, mais il en vaut vraiment la peine. C'est surtout dans ce tome que l'histoire se met en place, il y a de l'action, mais pas tant que ça, on rencontre surtout les personnages et on nous explique les différents conflits qu'il peut y avoir.


J'ai eu une relation d'amour/haine avec ce livre. Même si je l'ai adoré, j'avais beaucoup de peine a me plongée dedans. J'ai passé 14 jours a le lire, et même s'il y a des jours ou je n'ai absolument pas lu, ça m'a sembler très long pour un seul livre. J'avais donc hâte de le finir, mais des que je reprenais ma lecture, j'étais plongé dans ce monde qui me plait tant. Au final, quand je l'ai terminé, j'étais fière de moi, mais j'avais déjà hâte de lire la suite. Je ne l'ai pas encore acheté, et je pense ne pas le faire rapidement, mais je lirai la série complète, c'est certain. D'autant plus que la saison 4 est maintenant terminé et qu'il va nous falloir attendre un an avant de pouvoir suivre la suite des aventures de tous les personnages.


Même si c'est une lecture compliqué, je vous conseille d'essayer. C'est un très long livre de presque 800 pages, mais il vaut vraiment le coup d'être lu. Je le conseillerai cependant plutôt a des personnes qui aiment lire, de peur que celui ci découragé ceux qui ne lisent pas beaucoup. Mais si vous êtes fan de la série, vous serez encore plus fan du livre, sans aucun doute !

mercredi 11 juin 2014

Idées cadeaux pour la fête des pères

Hello tout le monde !

Comment allez-vous ? Je vous retrouve aujourd'hui après avoir passé un weekend lors duquel j'ai beaucoup pleuré, en Normandie, pour célébrer les 70 ans du débarquement. Je vous raconterai ce weekend plus en détail dans l'article de vendredi. En attendant, nous allons parler de choses un peu plus gai, avec mes idées de cadeaux pour la fête des pères. Je m'y prend encore très tard, mais j'espère qu'elles pourront vous servir, pour cette année ou pour la prochaine, ou même pour un anniversaire ou autre. Vous aviez été nombreuses à aimer mon article sur mes idées de cadeaux pour la fête des mères, je réitère donc l'expérience pour nos papas ! Chez moi, j'ai "deux papas". Mes parents se sont séparés quand je n'étais encore qu'un bébé, et ma mère c'est depuis remise avec quelqu'un que j'aime du plus profond de mon cœur. C'est donc deux cadeaux que j'ai du trouver !


Je vous avais déjà proposé cette idée pour la fête des mères, mais elle vaut aussi pour la fête des pères. Evidemment, le sujet de l'abonnement ne sera pas la même. Préférez un magazine sur l'histoire, les voitures ou le sport. J'avais offert ce cadeau à mon beau père il y a quelques années de cela, et il avait adoré ! En plus de ça, c'est un cadeau qui leur profitera sur plusieurs mois, alors ce n'est que du positif !

Quelques liens :

Je suis fan de ce cadeau ! C'est d'ailleurs celui que j'ai choisi pour mon beau père. Je le trouve très original, et très "classe". Tous les hommes se rasent (ou en tout cas, j'ose l'espérer) et peu d'entre eux ont des produits de qualité pour le faire. J'ai toujours adoré voir de hommes utiliser des blaireau, et du savon de rasage, j'ai toujours trouvé ça super élégant, allez savoir pourquoi ! Il existe différentes marques pour ce genre de chose, mais Big Moustache propose des kit tout prêt, que je trouve super sympa (mon rasoir vient toujours de chez eux, ça fais plus de 6 mois et je n'ai jamais eu de problème)


La aussi, je vous avais déjà parlé de cette idées dans mon article d'idées cadeaux pour la fête des mères. Si votre papa aime faire la cuisine, cette idée est faite pour lui ! C'est d'ailleurs celle que j'ai choisi pour mon papa. Plusieurs marques proposent ce concept, mais celle que je préfère est la Kitchen Trotter, plus originale que les autres je trouve. Il n'existe pas beaucoup de box pour homme, mais je trouve que celles-ci conviennent parfaitement !


Je trouve qu'un panier gourmand est une bonne idée cadeau pour les hommes difficiles. Souvent, il est plus complexe de trouver un cadeau pour notre papa que notre maman, et le panier gourmand est une bonne alternative. Je trouve cependant qu'il vaut mieux le faire soi même plutôt que d'en acheter un tout fait, ainsi vous pourrez sélectionner vos produits en fonction des goûts de votre papa. Si vous partez en weekend ou en vacance assez régulièrement, ça peut être sympa de lui rapporter un panier gourmand de spécialités de votre dernière destination ! Pour ça, filez dans les épiceries locales, ou chez les artisans du coin !

Pour ce porte-clé multifonction, plusieurs marques proposent le leur, mais c'est celui ci que je préfère. Utile pour les papas bricoleurs (ou buveurs de bierre - ce qui est plus fréquent), ce porte clés est un cadeau original et pratique. Je suis certaines qu'il plaira à beaucoup d'entre eux, et je suis sûre qu'ils seront fiers de montrer à leur "potes" (wesh wesh) leur nouveau joujou. Celui ci est disponible sur le site de Fancy, et bien que celui ci soit anglais, il est possible de se faire livrer en France. J'ai lu plusieurs avis avant de vous en parler, et je n'ai vu que du positif. En plus de ça, vous trouverez un tas d'autres idées super sympas la bas, alors n'hésitez pas à aller faire un tour !


Ce barbecue ravira pour sur les papas pêcheurs et autres papas friands de sorties VVT entre amis. Combien d'entre eux rêverai de pouvoir se passer du célèbre jambon beurre préparer par maman emballer dans de l'alu, pour plutôt le troquer contre des saucisses et du lards chaudement grillés au barbecue. Sauf que voilà, pas facile d'emmener un Weber dans le coffre de la voiture. Celui la sera parfait pour ces papas la ! Encore une idées trouvé sur Fancy, ce site est une véritable mine d'or !


Cette idée plaira à tout le monde, aussi bien homme que femme, petits et grands. Ce site propose de livrer un petit colis regroupant différents journaux paru le jour de la naissance de la personne à qui on souhaite l'offrir. Ma maman avait offert ça à mon beau père il y a longtemps, et il à passé un super moment à tout relire. Depuis, il les garde bien précieusement dans ces affaires, et je suis certaines qu'il retourne lire quelques extraits de temps en temps. Je ne sais pas si d'autres sites proposent ce cadeaux, mais ce qui est sur, c'est que ce coffret là est parfait !



Il existe plusieurs coffrets de boissons, mais je crois qu'un des alcools préférés des hommes reste le whisky. C'est cependant un alcool qui coûte cher, mais différents sites proposent des coffrets à différents prix. Si votre papa n'aime pas le whisky, libre à vous de lui choisir un coffret de vin, ou de n'importe quel autre alcool que celui ci à l'habitude de boire ! Certains hommes ne boivent pas du tout d'alcool, et c'est tout à leur honneur, alors ce cadeau ne les concernera pas (vous pouvez toujours choisir un coffret de jus de fruits, le cas échéant !) et j'en suis désolée. Je vous présente celui ci qui est un des moins cher que j'ai trouvé, mais il en existe des tas d'autres.



Il existe aussi toujours l'idée du coffret de parfum. Pour le choisir, je vous conseille de prendre quelque chose de semblable à ce que votre papa porte à son habitude, mais de ne pas choisir le parfum qu'il a depuis plusieurs années. Autant essayer de lui faire découvrir d'autres choses, et là, pour le coup, d'autres odeurs plutôt que de "copier" ses propres goûts. Si votre papa ne porte pas du tout de parfum (à mon avis, ils sont peu), vous pouvez toujours vous tourner vers un coffret de produits de beauté, type après rasage, crème contour des yeux, etc. On ne dirai pas comme ça, mais ils aiment ça autant que nous !



Enfin, si vous n'avez toujours pas trouvé d'idées, il reste l'option Wonderbox, qui est une valeur sûre. Choisissez quelque chose qui lui ressemble, un resto, une découverte de vin, un saut en parachute, un aventure sportive, bref, quelque chose qui lui plaira !


Et voilà mes beautés, je vous ai livrer mes idées cadeaux pour la fête des pères ! J'espère qu'il n'est pas trop tard, et qu'il reste des retardataires qui pourront s'inspirer de cet article ! Vous pouvez toujours garder des idées dans un coin de votre tête pour une autre occasion d'ailleurs ! Et vous, qu'avez vous prévu d'offrir à vos papa ?

Take Care !

jeudi 5 juin 2014

[Chronique] La Sélection







Auteur : Kiera Cass
Edition : Robert Lafont
Collection : R
Date de parution : 12 avril 2012
Pages : 344
ISBN : 978-2-22-2112928-9








Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de télé réalité pourrait bien changé la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône.

Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras...

Puis América rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...

Mon avis


Je vous ai présenté ce livre dans mon dernier IMM. Il me faisait envie depuis un moment, mais j'ai mis longtemps à le prendre, allez savoir pourquoi. C'est un roman du genre dystopie, et c'est ce que j'adore lire en ce moment.

Parlons d'abord du contexte. Le monde est divisé en huit castes, et chacune à ses spécificités. La caste 1 est constitué par la famille royale, la caste 2 est une caste très aisé, et inversement, la caste 8 est constitué par des SDF. Bref, les distinctions des classes est encore plus grande qu'à l'heure actuelle, et j'ai beaucoup aimé cet aspect, que j'ai pris comme une critique pour notre monde actuel.

On rencontre América, adolescente issue de la caste 5, les Artistes. La caste 5 n'est pas une caste pauvre, mais il est difficile pour eux de boucler les fins de mois quand même. C'est une caste que j'ai trouvé très proche de mon monde. Au tout début, América avait tendance à m'agacer un peu, et à vrai dire, ça à plus ou moins durer tout le long du livre. América est une fille naturelle, qui sait rester elle-même et qui est très gentille et très généreuse. Cependant, elle à un gros défaut, elle à beaucoup de mal à prendre des décisions, et c'est à cause de cet aspect de sa personnalité qu'elle m'a si souvent énervé. Très vite, on apprend qu'América à une liaison secrète avec quelqu'un d'une caste inférieure à la sienne, et on comprend que ce genre d'union est très mal vue. Aspen, son petit ami, nous apparaît comme quelqu'un de très courageux, de travailleur, et surtout, comme quelqu'un prêt a sacrifier beaucoup de choses pour les autres. Mais il prend des décisions que j'ai eu du mal à comprendre, et je me suis attachée à lui pour vite être déçu par son attitude.

Puis vient le moment de la rencontre avec la famille royale, et plus particulièrement avec Maxon, le Prince héritier. La première fois, je me suis demandé qui était ce personnage, très bizarre et très maniéré. Et puis j'ai vite compris que son éducation l'avait forgé tel qu'il était. Je me suis beaucoup attaché à lui, c'est quelqu'un d’extrêmement gentil, à l'écoute, très généreux, et sans une once de méchanceté. Il à juste grandit dans un cocon, et ça ne lui à pas forcément rendu service. Lui aussi semble avoir du mal à prendre des décisions, d'ailleurs... Vous l'aurez compris, les personnages sont très réalistes. Aucun d'entre eux n'est parfait, et j'ai beaucoup aimé cet aspect. L'histoire semblait plus réelle

Il y a cependant une chose que je n'ai pas aimé dans ce livre, c'est cette histoire de triangle amoureux. J'ai toujours eu du mal avec les triangles amoureux, et une fois encore, on en retrouve un ici... C'est d'ailleurs à cause de ce triangle amoureux que j'ai retiré une étoile au livre. Ça ne m'a pas empêché de passer un bon moment de lecture avec, mais j'aurai préféré que le triangle amoureux n'existe pas... Cependant, j'achèterai les autres tomes avec grand plaisir, puisque d'après ce que j'ai pu lire, l'histoire s'améliore au fil des autres livres.