jeudi 31 juillet 2014

[Bilan lecture] Juillet 2014 - Partie 1




Livre cités :
♣ Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
♣ La Reine des neiges
♣ Les carnets de Cerise, tome 1
♣ Promise, tome 1
♣ Billy Brouillard, tome 1
♣ Trylle, tome 1
♣ Billy Brouillard, tome 2
♣ Eleanor & Park
♣ Okko, tome 1
♣ Okko, tome 2

mardi 29 juillet 2014

[Chronique] Contes d'Asie






Auteur : Karine Tournade
Edition : Lire c'est partir
Collection : -
Date de parution : ?/?2003
Pages : 96 pages
ISBN : 978-2-35024-222-4









Tu découvriras dans ce livre sept contes "fantastiques" qui t’emmèneront en Chine, au Japon, au Tibet et en Thaïlande. 

Mon avis

J'ai découvert ce livre complètement par hasard, en me promenant dans un Cash Converteur. Pour 0.25€, je n'ai pas hésité bien longtemps, et j'ai vraiment bien fait. Pour commencer, il faut savoir que c'est un livre difficile à trouver, et je ne peux pas vous expliquer pourquoi, puisqu'il mérite vraiment d'être connu. La photo de couverture est de mauvaise qualité, car il n'y a peu voir pas de photo sur internet.

Dans ce recueil, Karine Tournade nous fait découvrir 7 petits contes asiatiques. Ce livre est très court, et je l'ai lu en même pas une heure, mais j'ai vraiment passé un bon moment. Je ne veux pas vous résumer chacun des contes pour que vous puissiez les découvrir par vous même au cas où vous décideriez de vous procurer ce livre, mais ils ont tous un charme, avec des morales encore plus poussées que dans nos contes Français.

Les contes sont pétillants, pleins d'espoirs, et même si ils plairont très certainement aux enfants, ils seront de vrais éclats de bonheur pour les adultes. Ils sont tout doux, vraiment simple à lire, et très prenant. Difficile de dire plus de choses au sujet de ce livre, alors je vous conseille vivement de vous le procurer pour vous faire votre propre opinion.

A titre d'infos, Karine Tournade à aussi publié un recueil de contes Russes, que je compte me procurer un jour ou l'autre.

lundi 28 juillet 2014

[C'est lundi, que lisez-vous ?] Semaine du 21 au 28 juillet

Lectures passées

La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...
Entre intrigues de coeur, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie.



Chronique sur le blog :

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d'une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. A tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s'appelle Anna Sam, qu'elle est titulaire d'une licence de lettres et qu'elle n'a pas les yeux dans la poche sous sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.




Chronique sur le blog :


Tu découvriras dans ce livre spet contes "fantastiques" qui t'emmèneront en Chine, au Japon, au Tibet et en Thaïlande.














Chronique en ligne mardi


"Je m'apelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire."
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ?











Chronique en ligne samedi



Ce troisième opus, "Le chant des Sirènes", marque la fin du premier cycle des palpitantes aventures du petit garçon au pouvoir de l'imaginaire. Après avoir affronté la peur et la mort dans le premier tome, la foi et les croyances dans le second, Billy Brouillard se confrontera, cette fois-ci, à un tout nouvel ennemi aussi terrifiant que fascinant : l'amour... Billy porte à nouveau ses lunettes, renonçant ainsi au monde de l'imaginaire. Cet été, il passe ses vacances au bord de la mer ou il fait la connaissance de Prune, une petite fille qui prétend être une sirène. Par une fâcheuse circonstance, elle sera enlevée par des démons aquatiques et retenue prisonnière au cœur des abysses infernaux. Billy aura-t-il le courage de retrouver son don et de plonger au secours de sa nouvelles amie ?

Je ne chroniquerai pas ce tome, ayant déjà chroniqué le premier tome. Je dirai à peu près la même chose, donc je vous laisse aller voir la première chronique :

La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal... Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l'incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d'une immense fortune. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les voilà confié à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s'emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate...









Chronique en ligne dimanche




Lecture en cours

Hermux Tentamoq est une souris pas comme les autres, horloger de son état, et détective par amour, qui adore les montres, les pauses-café et sa coccinelle apprivoisée Terfèle. Jusqu'au jour où Linda Perflinker, aviatrice intrépide; entre dans sa boutique et dans sa vie. Quand Linda disparaît mystérieusement, Hermux se lance à sa recherche. Son existance jusqu'alors paisible, bascule dans l'imprévisible.





Je ne connaissais pas du tout ce livre avant de le voir par hasard dans les rayons chez Emmaüs. La couverture me plaisait bien, et le prix aussi, donc je n'ai pas trop hésité, sans même m'être penchée sur le synopsis. C'est un policier jeunesse, assez sympa, bien que long par moment. Je passe un moment sympa avec ce livre, même si j'ai malgré tout hâte de passer à autre chose. C'est une lecture simple et légère, qui plaira surtout aux jeunes de 12 ou 13 ans je pense.




Lectures à venir


dimanche 27 juillet 2014

[Chronique] Les tribulations d'une caissière







Auteur : Anna Sam
Edition : Le livre de poche
Collection : -
Date de parution : 29 avril 2009
Pages : 186 pages
ISBN : 978-2-253-12755-0








Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d'une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. A tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s'appelle Anna Sam, qu'elle est titulaire d'une licence de lettres et qu'elle n'a pas les yeux dans la poche sous sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

Mon avis

Je ne pensais pas lire ce livre un jour, pour la simple et bonne raison qu'en général les livres "drôle" ne me font pas spécialement rire. Mais je me suis lancée, trouvant que ce serai une bonne lecture légère pour l'été. Et à vrai dire, je n'ai pas vraiment aimé...

Je ne sais pas trop par où commencer. Tout d'abord, je ne peux pas vous parler ni d'intrigue, ni de contexte ou quelque chose de ce genre puisque ce livre regroupe des articles fait par une bloggueuse, Anna Sam, qui travaille en tant que caissière dans une grande surface. Dans ces petits articles, qu'elle a ensuite regroupés dans un livre, Anna Sam nous décrit des situations assez atypiques, voir grotesques pour certaines, auxquelles elle à été confronté pendant son boulot de caissière. Les "chapitres" sont assez courts et c'est plutôt agréable à lire, ça "coule tout seul". Certaines anecdotes m'ont fait sourire, mais d'une manière générale, je me suis plutôt ennuyée.

C'est un livre très court, et je n'ai pas grand chose à vous dire à son sujet, si ce n'est que je le déconseille fortement à toutes celles qui manquent de second degré et qui ont prévus de signer un contrat dans une grande surface dans les jours qui viennent. N'oublions pas que c'est une caricature, et qu'Anna Sam met ici en avant uniquement les "mauvais côtés" de la chose, puisque comme dans chaque métier, il y a aussi des avantages à être caissière.

En quelques mots, je n'ai pas trouvé cette lecture d'un grand intérêt. Je me suis plutôt ennuyée, et je ne regarderai pas le film (qui est encore moins bien que le livre, à ce qu'on m'en à dit). Je n'ai pas passé un mauvais moment pour autant, mais j'étais contente de le terminer !

jeudi 24 juillet 2014

[Chronique] L'Elite | La Sélection, tome 2







Auteur : Kiera Cass
Edition : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 18 avril 2013
Pages : 308 pages
ISBN : 978-2-221-12929-6








La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...
Entre intrigues de coeur, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie.

Mon avis

Ma chronique du premier tome ne le mettais pas vraiment à son avantage. Je ne suis pas fan des triangles amoureux, et même si certains ne me dérangent pas plus que ça, celui entre Aspen et Maxon m'avait posé problème lors de ma lecture. J'appréhendais pas mal de me lancer dans la suite, de peur d'être encore plus déçue que pour le premier tome.

Et contrairement à ce que je pensais, et sans pouvoir non plus vous expliquer pourquoi, dans ce tome ci, le triangle amoureux ne m'a pas dérangé du tout. Peut être est-ce le fait que Aspen et Maxon font tous deux des erreurs, et que celles-ci m'aident à comprendre America quand elle penche plutôt vers l'un ou plutôt vers l'autre... Je ne sais pas trop. Toujours est-il que j'ai beaucoup plus apprécier le deuxième tome que le premier, et ce, pour plusieurs choses.

J'avais trouvé le premier tome un peu plat, un peu morne, alors qu'il y a d'avantages d'actions et de rebondissement dans celui-ci. On apprend d'avantage de choses sur America, et on découvre des faces de son caractère qui nous étaient jusque lors inconnus. De ce fait, je me suis encore plus attachée à elle. America est quelqu'un de vrai, d'entière, et de profondément juste. Je l'ai trouvé humaine (même si, avouons le, elle à une part d'héroïne en elle). C'est quelqu'un qui n'a pas peur de se faire entendre, et de défendre ses différents points de vue, peu importe l'importance de la personne avec laquelle elle doit en découdre. Je l'ai trouvé beaucoup moins "molle" ici que dans le précédent tome. Maxon, lui, se révèle aussi, mais pas forcément dans le bon sens du terme. Il y a des hauts et des bas, mais en refermant mon livre, je ne savais toujours pas sur quel pied danser avec lui, alors que je l'avais adorer dans le premier tome. Je sais qu'il à un très bon fond, et qu'il est partagé entre son devoir et son propre désir, mais j'ai toujours peur qu'i joue un rôle. Aspen, quand à lui, m'est apparu plus protecteur qu'a son habitude, mais il m'a aussi beaucoup énervé, et être presque certain qu'America reviendra vers lui (il ne le dit pas, mais c'est l'impression qu'il me donne).

Bref, les personnages se révèle tels qu'ils sont, et on apprend beaucoup plus de choses sur eux. J'ai l'impression que c'est avec ce tome que la véritable histoire commence, et j'ai peur de la trouver trop courte avec un seul tome à suivre... En tout cas, j'ai ressenti plusieurs émotions en le lisant ; la peur, l'angoisse, la tristesse, la joie, la colère, l'hésitation... Bref, je crois avoir ressenti la même chose qu'America, à beaucoup de moments. Les actions ont toutes leur importance, et America les prend toutes à cœur, ce qui rend l'histoire réelle et vivante.

J'ai hâte de me plonger dans la suite, et je compte acheter très rapidement le tome "bonus" Histoires secrètes, en espérant avoir des réponses à toute les questions que je me pose. J'ai lu ce livre en une journée, je pense que ça suffit pour comprendre que j'ai passé un très bon moment avec.

mercredi 23 juillet 2014

[Chronique] Divergente, tome 3







Auteur : Veronica Roth
Edition : Nathan
Collection : -
Date de parution : 15 mai 2014
Pages : 468 pages
ISBN : 978-2-09-253232-4








Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de d'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

Mon avis

Vous n'êtes pas sans savoir que les deux premiers tomes de cette saga ont été pour moi de véritables coup de cœur. J'attendais donc beaucoup de ce dernier tome, et pour dire vrai, je suis un peu mitigée à son sujet. Pas déçue, mais plutôt perplexe.

J'ai tout d'abord eu énormément de difficultés à entrer dans le livre sans savoir pourquoi. Pour les tomes précédents, j'étais happée des les première pages, alors que pour celui-ci, il m'a fallut plus de temps. Pour autant, je l'ai lu en deux jours, donc je pense l'avoir quand même plutôt dévoré. Toujours est-il qu'il est de loin le tome que j'ai le moins aimé. Mais attention, ce n'est pas un mauvais livre. Rappelons que les deux premiers étaient pour moi des coups de cœur, celui n'en est pas un, donc forcément, je l'ai moins aimé. Mais il reste un très bon livre.

Par où commencer ? Comment clore une série sans en dire trop, et sans pour autant être trop floue ? Premièrement, même si j'ai eu du mal à me repérer au début, j'ai fini par apprécier le double point de vue. En effet, les chapitres de ce tome ne sont pas tous du point de vue de Tris, comme pour les tome précédent. Tobias à lui aussi son rôle et nous donne lui aussi son point de vue à plusieurs reprises. On a donc un point de vue différent, une autre vision des choses, et ça nous aide à comprendre les différences qui opposent Tris et Tobias. Dans sa globalité cependant, j'ai trouvé que ce dernier tome manquait d'action. Je me souviens du tome 2, durant lequel j'avais constamment du mal à reprendre mon souffle tant j'étais pris et happée dans l'histoire. Je m'attendais à quelque chose de similaire, voir de plus pousser avec celui la, et je ne l'ai pas eu. Les relations sont mises en avant, au détriment de l'action de l'histoire, et même si j'aime ces deux aspects, je m'attendais à mieux.

Je dirai que c'est le gros défaut de ce tome, puisqu'en dehors de ça, tout le reste m'a beaucoup plu. J'ai aimé le fait que l'on comprenne et que l'on trouve des réponses a la quasi totalité des questions que l'on a pu se poser depuis le tout premier tome, j'ai aimé aussi trouver d'avantage d'opposition et points de vue différents entre les personnages qu'au sein des deux premiers tomes, et par dessus tout, j'ai aimé la fin. Je m'y attendais pas vraiment, mais je n'ai pas été surprise non plus. Je l'ai aimé parce que j'ai espérer qu'elle soit différente, et c'est cet espoir qui m'a tenu. Sur le coup, j'ai été déçue, d'une part parce que je me disais "Pourvu que ça ne se finisse pas comme ça", et de l'autre parce que je l'avais plus ou moins deviné, mais avec le recul (et c'est pour ça que j'ai mis du temps à écrire cette chronique), je me dit qu'une autre fin n'aurait pas collé avec tout le reste. 

Cette trilogie finit en beauté, et j'ai maintenant hâte de pouvoir voir la première adaptation (je n'avais pas lu le livre à l'époque de sa sortie, je ne l'ai donc pas encore vu et attend le DVD avec impatience) puis les suivantes. Et j'espère que les films seront à la hauteur des livres. Une vidéo "bilan" sera en ligne très bientôt à propos de la trilogie complète.

mardi 22 juillet 2014

[Chronique] Le garçon en pyjama rayé






Auteur : John Boyne
Edition : Gallimard Jeunesse
Collection : Folio Junior
Date de parution : 23 août 2007
Pages : 203 pages
ISBN : 978-2-07-061298-7









Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu'il s'agit de l'histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l'autre côté d'une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.

Mon avis

Quand j'ai acheté ce livre, je ne m'attendais pas à une histoire si troublante et si bouleversante. Je l'ai lu très vite (déjà parce qu'il ne fais que 200 pages) et je vous recommande vivement cette lecture.

Vous vous en doutez, ce livre parle de guerre, et plus particulièrement de la seconde guerre mondiale. Cette histoire est le récit des horreurs des nazis vu par un enfant de 9 ans. Alors forcément, Bruno ne se rend pas compte de la plupart des choses, et pour lui; Auschwitz devient Hoche-Vite, et le Fürher devient le Fourreur. Bruno avait une vie calme à Berlin, dans une famille plutôt aisée, avec un père militaire et une grande sœur. Tout son quotidien va changer lorsque sa mère va lui annoncer que toute la famille va devoir déménager pour la mutation du père de famille. Bruno n'est pas vraiment d'accord avec ce déménagement, il préférerai rester à Berlin, mais sa curiosité l'emporte. Une fois arrivé dans sa nouvelle maison, Bruno se rend compte qu'il n'y a pas d'enfants avec qui jouer, pas d'école, et il lui manque beaucoup de chose de Berlin. Pour s'occuper, il va donc partir "explorer" comme il le dit si bien, et ses explorations vont le mener à des découvertes très particulières.

La guerre vu et raconté par un petit garçon de 9 ans est beaucoup moins terrible que celle que nous, les adultes, connaissons si bien. Cette histoire est écrite pour être lu par des enfants, mais j'ai beaucoup de choses à en dire, preuve en est qu'elle peut s'adresser à un public beaucoup plus large. Il y a beaucoup de chose que j'ai aimé dans ce livre, et la première est le fait que du début à la fin, je me suis dit "ça a du arriver, cette histoire à du arriver des centaines de fois" et c'est assez horrible. Les parents de Bruno de ne lui parlent pas de tout ce qui se passe autour de lui. C'est bien longtemps après avoir déménager que Bruno va comprendre qu'il ne vit plus en Allemagne mais bel et bien en Pologne. Bruno ne comprend pas qui sont ces gens derrière l'autre barrière, et quand il demande à ses parents, ceux ci lui répondent seulement qu'il ne doit surtout pas leur parler.

Cette histoire est le reflet des tabous de l'époque, et on comprend que beaucoup d'enfants devaient être dans le même cas que Bruno, a croire tout un tas de choses qui n'avaient rien en commun avec la réalité. Je ne veux pas trop vous en dire sur la suite de l'histoire, de peur de vous gâcher simplement votre lecture, alors qu'il y aurai tellement de choses à raconter ! L'insouciance et la curiosité de Bruno vont donc le pousser à découvrir plus de choses que ce qu'on veut bien lui raconter, et Bruno va finalement trouver "sa place" a Hoche-vite

Le seul aspect que j'ai trouvé un peu dérangeant, c'est la fin. Je l'ai trouvé extrêmement difficile pour une lecture qui s'adresse à un public jeune, et je ne m'attendais absolument pas a celle ci. Les choses vont très vite, donc on a pas le temps de voir venir. Mais en dehors de ce petit "moins", j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, qui a été adapté au cinéma depuis. J'aimerai d'ailleurs le voir pour pouvoir en faire une comparaison avec le livre.

lundi 21 juillet 2014

[C'est lundi, que lisez-vous] Semaine du 14 au 20 juillet


Lectures passés



Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle à l'habitude de s'assoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.










Chronique sur le blog :



An 1108 du calendrier officiel de l'empire du Pajan. En cette période tumultueuse, communément appelé l'ère Asagiri ou l'ère de la brume, les clans majeurs s'entre-déchirent depuis des décennies pour s'emparer du pouvoir. Loin des champs de bataille, Okko, le rônin sans maître, est à la tête d'un petit groupe de chasseurs de démons et arpente ainsi les terres de l'empire. Il est accompagné de Noburo, singulier géant qui cache son identité derrière un masque rouge, et du moine Noshin, bronze fantasque et grand amateur de saké. Ce dernier a la faculté d'invoquer et de communiquer avec les forces de la nature. Tikku, jeune pêcheur, va faire appel à Okko pour retrouver Petite Carpe, sa soeur enlevé par une horde de pirates. Mais une telle mission a un prix... Elle entraînera les quatre aventuriers bien plus loin qu'ils ne l'avaient imaginés...



Chronique sur le blog :


Madame Grace, célibataire depuis peu et mère de trois enfants - Mallory, une jeune fille de 13 ans, et Jared et Simon, des jumeaux de 9 ans - emménage avec sa famille dans une vieille maison, qui appartenait à une grande-tante internée à l'asile... Mallory et ses deux frères sont peu enthousiastes à l'idée de vivre dans cette bicoque qui menace de s'écrouler à tout moment. Au premier abord, l'endroit a d'ailleurs l'air plutôt étrange : la demeure est perdue au fond des bois et recèle des pièces cachées... On y entend même des bruits bizarres... Il semblerait qu'elle soit hantée ! Les enfants ne tardent pas à en avoir la preuve : un lutin, furieux d'avoir été dérangé chez lui s'amuse à jouer de vilains tours à Mallory et à Simon... Comment se réconcilier avec lui ? Et puis, qu'est ce que c'est que ce grimoire étrange, plein d'histoires de fées, que Jared à déniché dans un coffre secret et qui aurait été écrit par un lointain ancêtre dénommé Arthur Spiderwick ? Ce livre réserve bien des surprises aux enfants, qui devront affronter les conséquences de leur découverte dans chaque épisode de la série.
Chronique sur le blog :


Lily, une fillette de 10 ans, est depuis le décès de son père tenue enfermée dans un grenier par sa belle-mère. Une nuit, elle reçoit la visite de Po, un curieux fantôme lui apportant un message de son père. Pendant ce temps, un jeune apprenti alchimiste est chargé par son maître de discrètement la surveiller.





Je n'ai pas chroniqué ce livre simplement parce que je n'ai pas aimé du tout, et que je n'aime pas cracher sur une oeuvre. Je ne l'ai pas abandonné, mais j'en étais tout proche, et si je ne l'ai pas fais c'est simplement parce que c'était un tout petit livre. Je l'ai trouvé trop long, sans action, sans suspens, et très brouillon. Mais ce n'est que mon avis, et il ne fait pas l'unanimité puisque ce livre frôle le 17 sur livraddict.



Sur la piste de Petite Carpe, Okko, Noburo, Tikku et Noshin ont été poussés par la tempête vers le château Satorro. Bien accueillis par les maîtres des lieux, ils en viennent à s'interroger sur l'atmosphère mystérieuse qui y règne. Pourquoi les kamis l'ont-ils désertés ?

Tikku, impatient de passer à l'action, est bien décidé à inspecter le château et à découvrir ce qu'il y cache...




Je n'ai pas non plus chroniqué cette BD puisque j'ai chroniqué le premier tome et que l'histoire de fond reste la même, je n'avais donc rien à ajouter à ma première chronique.


Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu'il s'agit de l'histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l'autre côté d'une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.









Chronique à venir

Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?









Chronique à venir



Lecture en cours

La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...
Entre intrigues de coeur, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie.

J'appréhende assez cette lecture, ayant été plutôt déçue par le premier tome. Le triangle amoureux m'avait alors posé problème, et j'avais peur de le trouver trop présent dans la suite. Je n'ai lu que peu de pages pour le moment, donc je ne peux pas vraiment me prononcer, mais disons que finalement, je l'entame plus positivement que je pensais le faire.




Lecture à venir




[Blabla] Annonce de la plus haute importance !





Retrouvez-moi maintenant sur instagram ici :
Et aussi sur Facebook la :

dimanche 20 juillet 2014

[Chronique] Okko, tome 1






Auteur : Hub
Edition : Delcourt
Collection : Terre de légende
Date de parution : 25 novembre 2009
Pages : 48 pages
ISBN : 978-2-847-89164-5









An 1108 du calendrier officiel de l'empire du Pajan. En cette période tumultueuse, communément appelé l'ère Asagiri ou l'ère de la brume, les clans majeurs s'entre-déchirent depuis des décennies pour s'emparer du pouvoir. Loin des champs de bataille, Okko, le rônin sans maître, est à la tête d'un petit groupe de chasseurs de démons et arpente ainsi les terres de l'empire. Il est accompagné de Noburo, singulier géant qui cache son identité derrière un masque rouge, et du moine Noshin, bronze fantasque et grand amateur de saké. Ce dernier a la faculté d'invoquer et de communiquer avec les forces de la nature. Tikku, jeune pêcheur, va faire appel à Okko pour retrouver Petite Carpe, sa soeur enlevé par une horde de pirates. Mais une telle mission a un prix... Elle entraînera les quatre aventuriers bien plus loin qu'ils ne l'avaient imaginés...

Mon avis

J'ai acheté cette bande-dessiné à l'aveuglette, aux Emmaüs. J'ai eu les deux premiers tome pour un prix dérisoire, donc je ne m'étais pas penché plus que ça sur le synopsis. Je m'étais dit que de toute façon, une histoire de Samouraï, ça plairait sans doute à Franck, mon chéri.

Je me suis lancé dans cette lecture sans trop en attendre, et a vrai dire, j'ai plutôt bien fait. On va donc rencontrer plusieurs personnages. Petite Carpe, une Geisha qui travaille pour Noburo, Okko, le maître de Noburo, Tikku, le frère de Petite Carpe, et enfin Noshin, un moine pas ordinaire. Des le début, on entre dans l'action, et ça c'est un bon point. Petite Carpe va donc se faire enlever par un groupe de pirates qui va également en profiter pour brûler plusieurs bâtiments, et son frère Tikku, va tout faire pour la retrouver. Il va donc demander de l'aide à Okko, qui va lui accorder 10 jours de son temps en échange de sa vie. Tikku se fait esclave pour retrouver sa soeur bien aimé. Okko, Tikku, Noburo et Noshin vont donc partir à la recherche de Petite Carpe, et c'est le sujet principal des deux premiers tomes.

Comme je vous le disais, l'histoire ne manque pas d'action. On est bien dans un récit de Samouraï, avec plusieurs combat et plusieurs référence aux Dieux. J'ai aimé cet aspect, d'autant que par les illustrations, on ne voit pas trop de sang et de massacres. On a également quelques moments plus calme, de recueillement ou de prière, et l'histoire tient debout. Même si ce n'est pas forcément le genre d'histoire qui m'attire, celle ci est très bien construite. Les illustrations ne sont pas forcément à mon gout non plus, mais il y a beaucoup de couleurs, et on ne peut pas reprocher à l'auteur le soin qu'il y a apporté.  

En bref, vous l'aurez deviné, Okko n'est pas le genre d'histoire qui m'attire, mais j'ai tout de même passé un moment agréable avec les deux premiers tome de cette saga. Franck va les lire, et c'est un peu lui qui va déterminer si oui ou non je lirai la suite. Si les BD lui plaisent et qu'il achète la suite, je les lirai surement, mais je ne suis pas sure d'acheter la suite personnellement... 

samedi 19 juillet 2014

[TAG] Le TAG des 10 questions

Bonjour à tous !


Petite vidéo aujourd'hui dans laquelle je répond au TAG des 10 questions. Je remercie encore PrettyCrazyGirl pour avoir pensé à moi =) <3 !




Questions :
1. Quand as-tu su que c'était lui et pas un autre ?
2. Cites 5 règles fondamentales que tu as instauré.
3. Si tu avais un rêve (un seul) que souhaiterai-tu ?
4. Quel est ton animal favoris, et pourquoi ?
5. Le top 5 de tes musiques préférées.
6. Quelle époque de ta vie aimerai-tu revivre ?
7. En ce moment, je lis...
8. Des piercings ou des tatouages ?
9. Évalue ton degré de mauvais caractère sur une échelle de 1 à 10.
10. Un truc fou que tu aimerai faire une fois dans ta vie.


vendredi 18 juillet 2014

[Chronique] Les chroniques de Spiderwick, tome 1






Auteurs : Tonni Diterlizzi et Holly Black
Edition : Pocket Jeunesse
Collection : -
Date de parution : 1 mars 2004
Pages : 136 pages
ISBN : 978-2-266-13845-6









Madame Grace, célibataire depuis peu et mère de trois enfants - Mallory, une jeune fille de 13 ans, et Jared et Simon, des jumeaux de 9 ans - emménage avec sa famille dans une vieille maison, qui appartenait à une grande-tante internée à l'asile... Mallory et ses deux frères sont peu enthousiastes à l'idée de vivre dans cette bicoque qui menace de s'écrouler à tout moment. Au premier abord, l'endroit a d'ailleurs l'air plutôt étrange : la demeure est perdue au fond des bois et recèle des pièces cachées... On y entend même des bruits bizarres... Il semblerait qu'elle soit hantée ! Les enfants ne tardent pas à en avoir la preuve : un lutin, furieux d'avoir été dérangé chez lui s'amuse à jouer de vilains tours à Mallory et à Simon... Comment se réconcilier avec lui ? Et puis, qu'est ce que c'est que ce grimoire étrange, plein d'histoires de fées, que Jared à déniché dans un coffre secret et qui aurait été écrit par un lointain ancêtre dénommé Arthur Spiderwick ? Ce livre réserve bien des surprises aux enfants, qui devront affronter les conséquences de leur découverte dans chaque épisode de la série.

Mon avis

Les Chroniques de Spiderwick ne sont pas des histoires récentes, certes. Sauf que tous ceux les ayant lus m'en ont dit du bien, et je suis tombée sur le tome 1 quand je suis allée aux Emmaüs. Il était en parfait état, alors je n'ai pas résisté.

Et qu'est ce que j'ai bien fais ! J'ai du mal a me positionner et a me décider si oui ou non, c'est un coup de cœur, mais en tout cas, si c'en est pas un, on en est tout proche ! L'histoire est incroyablement palpitante, et tellement mignonne ! Je ne suis plus une enfant, et pourtant j'ai passé un super moment, alors qu'est ce que ça aurait été si je l'avais lu il y a 10 ans !

On va rencontre deux frères et une sœur, qui vont emménager dans leur nouvelle maison suite au décès de leur père. Très vite, on comprend qu'il se passe des choses bizarres dans cette maison, et les trois enfants vont découvrir assez rapidement le pourquoi du comment. C'est une histoire qui évolue vite, je n'ai trouvé aucun moment longuet, et pourtant, on a suffisamment de détails pour s'imaginer la maison et tout le reste. Les illustrations (magnifiques, soit dit en passant) nous aident beaucoup également.

Le contexte est très plaisant, la maman se retrouve seule pour élever des trois enfants et on s'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours. Et puis... Pour elle, Jared lui donne du fil a retordre alors que finalement, il n'est pas la principal raisons des événements étranges qui vont avoir lieux chez eux. Les trois enfants sont hyper attachants, surtout grâce a la jolie complicité qu'il y a entre eux. Jared est le personnages dont on parle le plus dans ce tome, et on l'aime beaucoup. Il est très curieux, et donc avide de nouvelle découvertes. Il entraîne un peu malgré eux son frère et sa sœur dans ses aventures, mais finalement, ce n'est pas pour leur déplaire.

Ce petit livre se lit très vite (j'ai du y passer 2 heures environ), et on est avide d'en savoir plus. Il existe une intégrale mais je préfère les éditions des tomes séparés. J'ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite, pour suivre avec eux la suite des événements !

jeudi 17 juillet 2014

[Chronique] Eleanor & Park







Auteur : Rainbow Rowell
Edition : Pocket Jeunesse
Collection : -
Date de parution : 5 juin 2014
Pages : 378 pages
ISBN : 978-2-266-23470-2








Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

Mon avis


Comme beaucoup de blogueuses, j'ai acheté Eleanor & Park face a l'engouement que ce livre a déclenché. Depuis sa sortie en VO, j'en entend que du bien, et je n'ai pas pu résister.

Ce livre raconte l'histoire de deux ados, qui vont tomber amoureux. Mais bien loin de beaucoup de romances, l'histoire d'amour en elle n'a rien d'extraordinaire. Bien au contraire ! Les personnages sont tellement simples, et comme nous finalement, que ce qui rend ce livre si extraordinaire, c'est bien le fait que l'histoire soit tout a fait ordinaire.

Ce livre est un éclat de bonheur, sertit de pas mal de malheurs. Ça peut paraître tiré par les cheveux dit comme ça, mais c'est pourtant le cas. Eleanor a une vie vraiment très difficile, un entourage très particulier et les journées heureuses sont très rares. Quand elle va rencontrer Park, les moments qu'elle va passer avec lui vont être ses meilleurs moments. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas vous gâcher le suspens du livre, alors c'est un peu compliqué...

Les personnages sont très attachants, et on peut facilement s'identifier a eux. Ce ne sont pas des héros, ils n'ont rien de particulier, si ce n'est pour l'un, une vie assez calme et douce, et pour l'autre, un quotidien très sombre. Mais leur simplicité, leur timidité, leur maladresse parfois, les rend vraiment très attachants.

Je n'ai pas eu de coup de cœur pour ce livre, a la différence de beaucoup, parce que j'aurai aimé une fin différente, même si la fin que j'aurai voulu aurait eu beaucoup moins de charme que la fin réelle. Je ne peux pas vraiment vous en dire plus, parce que ça gâcherait votre histoire, mais ce livre est une merveille, et il a vraiment frôler le coup de cœur.

mercredi 16 juillet 2014

[Les sorties que j'attend] Août 2014


Sortie le 20 Août de Slammed, écrit par Colleen Hoover, aux Editions J'ai Lu.

Après la mort inattendue de son père, Layken, 18 ans, est obligée d’être le roc de sa mère et de son petit frère. De l’extérieur, on la dirait tenace et résistante, mais à l’intérieur, elle perd espoir. 
Jusqu’à ce que Will Cooper entre dans sa vie. Cet attirant nouveau voisin de 21 ans possède une véritable passion pour le slam. Dès le jour de leur rencontre, Will et Layken forment une intense connexion émotionelle, laissant Layken avec un espoir nouveau. 
Peu après leur premier rendez-vous, une révélation choquante va interrompre net leur nouvelle relation. Leurs interactions quotidiennes deviennent douloureuses alors qu’ils tentent de surmonter les sentiments qui les attirent l’un vers l’autre, et que les éléments ne cessent de les déchirer.


Sortie le 27 Août de Une vie plus belle, écrit par Diane Chamberlain, aux Editions Harlequin.


Quand ils se sont rencontrés, Robin et Travis avaient quinze ans. L’année d’après, ils tombaient amoureux. Pour eux, tout a été trop vite, trop fort : quand Robin est tombée enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire ont volé en éclats. Une seule chose est restée : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance, quatre ans auparavant — depuis que Robin les a abandonnés, tous les deux.
Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, et que le spectre de la pauvreté se profile pour lui et Bella, Travis comprend que sa vie est sur le point de basculer de nouveau. Et, cette fois, il doit faire face à un choix impossible : a-t-il le droit de se mettre en danger pour protéger sa fille ?


Sortie le 29 Août de Trylle, le tome 2, Indécise, écrit par Amanda Hocking, aux Editions Castlemore.

La guerre entre Trylle et Vittras est sur le point d’éclater. Le seul espoir pour Wendy de sauver ses proches est d’épouser un membre de la famille royale. Cela signifie qu’elle doit renoncer à Finn, son garde du corps, et à Loki, un prince Vittra dont elle est tombée amoureuse…




Un mois peu chargée en attente livresque donc... Mais mon banquier me remerciera, je le sais ! Et vous, qu'attendez-vous ce mois ci ?


mardi 15 juillet 2014

[Chronique] Trylle, tome 1






Auteur : Amanda Hocking
Editions : Castlemore
Collection : -
Date de parution : 19 mars 2014
Pages : 315 pages
ISBN : 978-2-36231-2









Le jour de ses six ans, persuadée que sa fille est un monstre, la mère de Wendy Everly essaie de la tuer. Onze ans plus tard, Wendy découvre que sa mère n'avait peut-être pas tort. Elle n'est pas celle qu'elle a toujours cru être. Sa vie entière chavire et tout ceci à cause de Finn Holmes. Chacune de ses rencontres avec ce garçon mystérieux, qui passe son temps à l'observer, la secoue profondément... même si ce trouble est sans doute plus lié à son attirance pour lui qu'elle ne veut bien l'admettre. Il ne lui faudra pourtant pas attendre longtemps pour qu'il lui révèle la vérité : Wendy est une enfant substituée, qui a été échangée à la naissance - et il est venu pour la ramener chez elle. Wendy est sur le point de partir pour un monde magique dont elle ignorait jusqu'à l'existence, un monde à la fois merveilleux et effrayant pour lequel elle doit quitter son ancienne vie, afin de découvrir qui elle est supposée devenir.

Mon avis

La trilogie des Trylles est déjà sorti dans une autre édition il y a quelques années maintenant. Mais les couvertures ne me plaisaient pas vraiment, et je ne m'étais absolument pas penchée sur la quatrième. Quand j'ai vu cette édition en rayon, je me suis alors intéressé à l'histoire, et celle ci m'a de suite attirée. A titre informatif, le tome 2 sortira le 31 août.

Dans ce livre, nous allons rencontrer Wendy, une adolescente qui n'a pas vraiment eu une enfance facile. Etant plus jeune, sa mère à toujours été persuadée qu'elle n'était pas sa fille, qu'elle avait été échangée à la naissance avec un autre bébé. Ainsi, les insultes fusent... Wendy, lors de son anniversaire, se permet de dire à sa mère que le gâteau que celle ci à choisit ne lui plait pas, et elle entre alors dans une fureur noire, allant même jusqu'à lui entailler le ventre avec un couteau. Sa mère, Kim, est alors placé en centre psychiatrique, et Wendy et Matt (son frère) son confiés à leur tante. La vie de Wendy devient alors plus facile, malgré que celle ci soit toujours un peu à l'écart. Plutôt rebelle, elle c'est fait exclure de plusieurs établissements, et à du mal a se tenir a carreau. Dans son nouveau lycée, elle va faire la rencontre de Finn, un élève qu'elle va trouver très mystérieux. Après avoir danser ensemble au bal de fin d'année, Finn va alors lui révéler la vérité...

Le synopsis m'a beaucoup attiré, je dois dire. Cette histoire d'échange, de secrets, de mensonges, je me suis très vite pris pour l'histoire. Des les premières pages, on comprend que quelque chose cloche chez notre Wendy. Et elle va alors rencontrer Finn, qui va lui expliquer pourquoi elle se sent si différente des autres. Celui ci va insister pour qu'elle le suive, à la rencontre de sa véritable identité, et elle va presque aussitôt accepter. J'ai trouvé ça très peu réaliste. Imaginez une minute... Vous rencontrez un type assez louche, qui vous observe au lycée et vous suit jusque chez vous, vous lui parler 2 ou 3 fois, a peine, et vous êtes prêtes à le suivre au bout du monde ? Très peu pour moi... En plus de ça, Wendy tombe extrêmement vite amoureuse, et à moins d'être complètement cœur d'artichaut, de guimauve, ou tout autre adjectif "mou", il me semble complètement impensable de tomber amoureux après quelques rencontres, sans rien connaître de la personne.

Bref. Wendy va donc suivre Finn et va faire la rencontre avec un monde complètement hors du temps, avec très peu de point commun avec les humains. Même si ce monde à plusieurs attraits - je pense notamment a leur richesse, à leur beauté, ou encore à certains de leurs pouvoirs, encore une fois, je l'ai trouvé surréaliste. Tous les habitants doivent savoir bien se tenir, être bien vêtus, avec des robes majestueuses... J'ai eu l'impression d'être a Buckingham, avec une Reine encore plus stricte qu'Elisabeth, et ça aussi, ça m'a semblé bizarre. 

Pour finir, il ne faut pas oublier que Wendy est alors séparé de sa seule famille, son frère et sa tante, mais que ceux ci n'ont pas l'air de lui manquer plus que ça... Elle en parle très peu, fais une seule référence a eux depuis son arrivée dans sa "nouvelle famille" et c'est assez bref. Pour quelqu'un qui n'a qu'eux, elle n'a pas l'air plus attachée que ça... 

Bon, en dehors de tout ça, j'ai beaucoup aimé la fin, a laquelle je ne m'attendais pas vraiment. Et puis je me suis beaucoup attachée a plusieurs personnages. Je pense à Finn, a Wendy, mais aussi a plusieurs des personnes qu'elle va rencontrer tout au long de l'histoire. Je suis donc assez mitigée sur ce livre. Le fond de l'histoire me plait beaucoup, la plume de l'auteur également, mais je trouve l'aspect général bâclée, pas assez bien pensé et travaillé. J’achèterai cependant la suite, vous vous en doutez bien, et j'espère l’apprécier d'avantage.