vendredi 31 octobre 2014

[Chronique] La gloire de mon père







Auteur : Marcel Pagnol
Edition : Fotunio
Collection :
Date de parution : 25 août 2004
Pages : 216 pages
ISBN : 978-2-877-06507-8








Marcel Pagnol raconte, en qualité de témoin, les personnages de son enfance et la vie de famille d'un instituteur d'Aubagne, qui va s'animer avec la location d'une bastide dans la garrigue de l'arrière-pays marseillais où ils vont passer les grandes vacances. Cette villa dont rêve Marcel depuis toujours se nommera la Bastide neuve, il y passera les plus beaux jours de sa vie.
On y voit comment le petit Marcel parvient à épanouir peu à peu sa personnalité, celle d'un fils aîné de Provence, passionné par la lecture et les aventures dans les collines, partagé entre son amour exclusif pour la belle couturière, éternelle jeune fille incarnée par Augustine, qui sera une mère tendre et discrète, et l'admiration pour son père, Joseph le maître d'école, anticlérical et anti-alcoolique, mais profondément humain. Il ne deviendra complètement héros qu'en lui prouvant qu'il aime autant que lui ses chères collines, glorifié par un exploit de chasse. L'enfant se débat entre ses rêves et les découvertes parfois angoissantes de la réalité du monde où il vit : Les adultes peuvent aussi mentir...
Sentir qu'il est aimé et entouré, parvenue à être fier de ses parents et de lui-même est le défi même de cette belle et poignante histoire... à la fois unique et universelle.

Mon avis

Quand je suis retombée sur ces livres, qui avaient bercés mon enfance, je n'ai pu résister à les acheter. Souvenirs est à mon sens le plus grand chef d'oeuvre de Marcel Pagnol, et ce fut un réel plaisir de pouvoir me replonger dans cette histoire.

Ce roman autobiographique nous fait découvrir l'enfance de Marcel Pagnol, et plus particulièrement ses vacances dans la bastide loué par son père et son oncle sur les hauteurs d'Aubagne. Marcel Pagnol à une plume tellement enivrante qu'une fois plongée dans ses livres, j'ai toujours du mal à m'arrêter. Il fait sans aucun doute parti des mes auteurs préférés. Ce livre est tellement beau, doux, et simple que j'ai vraiment du mal à écrire cette chronique, ne sachant que vous dire si ce n'est "Foncez !".

Je crois que petite, ce qui m'a tant fais aimé cette histoire, c'est sans aucun doute le paysage. J'avais l'habitude de partir en vacance non loin d'Aubagne de et Sainte Victoire, j'adorai d'ailleurs passer devant cette montagne que je trouvais fascinante. Peut être me suis-je beaucoup identifié à l'enfant qu'était Marcel Pagnol grâce à ses fameux paysages que nous visitions tous les deux pendant nos vacances. L'auteur nous les décrit avec tellement d'amour que nous sommes obligés de rêver.

Et puis... Marcel Pagnol avait une famille incroyablement aimante, et tout semblait simple et beau. Bien sur, même si cette histoire est raconté par un adulte, elle est basé sur les souvenirs d'un enfant, ce qui enjolive certainement beaucoup de situations, mais il est tellement agréable de lire quelque chose sans peine, sans combat, sans pleurs...

Je crois que de toute manière, cette chronique ne pourra pas être constructive, j'aime trop ce livre pour parvenir à en parler autrement qu'avec des "trop beau, doux, magnifiques, rêve", alors si grâce à ça je vous ai convaincu, je prend ça comme une petite victoire. Si vous n'avez encore jamais lu la saga autobiographique Souvenirs de Marcel Pagnol, vous n'avez plus qu'a foncer vous la procurer !

jeudi 30 octobre 2014

[Chronique] Loin de tout








Auteur : J.A. Redmerski
Edition : Milady
Collection : -
Date de parution : 21 novembre 2013
Pages : 436 pages
ISBN : 978-2-8112-1105-9







Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l'aventure. C'est alors qu'elle rencontre Andrew, qui n'a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s'être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l'amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cour de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d'une nouvelle existence exaltante. Mais l'insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours...

Mon avis

J'ai décidé de lire ce livre lorsque j'ai commencé à lire du NA. Je l'avais mis dans ma WL, mais comme je le voulais à tout prix en grand format et que je ne le trouvais plus qu'en poche, j'ai mis un peu de temps à le trouver. Finalement, c'est chez Gibert que j'ai trouvé mon bonheur.

Dans cette histoire, nous allons rencontrer Camryn. Des les premières pages, on comprend assez facilement que Camryn n'a pas forcément le moral et que Nathalie, sa meilleure amie fait ce qu'elle peut pour l'aider. Par un concours de circonstances, les deux amies vont se brouiller, et ça va être la goûte d'eau qui va faire déborder le vase pour Camryn. Elle perd Ian, son petit ami, dans un accident de voiture, et quelques années après, elle perd sa meilleure amie. S'en est trop pour elle, et elle décide partir. Elle saute dans le premier bus pour nul part, et va alors faire la rencontre d'Andrew, qui va changer sa vision des choses.

Wow. Quel récit ! Je ne m'attendais vraiment pas à ça en découvrant ce livre. Je savais qu'il me plairait, mais je n'aurai pas soupçonner que je l'aimerai à ce point ! Par où commencer ? Les personnages. J'ai tout simplement adoré Camryn, dans laquelle je me suis beaucoup identifié. Plutôt retranché dans ses décisions, très renfermé, et assez peu sûre d'elle, j'ai eu l'impression que l'on parlait de moi à plusieurs reprises. Et Andrew... Andrew quoi... C'est LE stéréotype de l'homme parfait selon moi. Hyper à l'écoute, protecteur, intelligent, drôle, artiste, que demande le peuple ? Je pense que c'est vraiment le personnage de roman de qui j'aurai facilement pu tomber amoureuse s'il n'était pas fictif.

J'ai aussi adoré le contexte. Cette histoire de road trip vers nul part, en bus, voiture, en dormant dans des hôtels pas toujours sains, en prenant des douches que quand on le peut et sans se soucier de demain. C'est aussi une des choses que j'adorerai faire si j'étais seule et n'avais aucune responsabilité. Certes, le voyage n'est pas hyper long, mais qu'est ce que j'aurai aimé y participer ! 

L'auteur nous fait vraiment voyager intérieurement, et bien que sa plume ne se distingue pas d'une autre par quelque chose de très marquant, elle reste hyper agréable à lire. Il y a de tout, des moments de réflexions, des dialogues, des descriptions, ... Et puis le principe d'avoir de temps en temps le point de vue d'Andrew change toute l'histoire et nous permet d'avoir les deux parties. Et puis quelle fin ! Enfin... J'ai pleuré de tristesse puis de joie, j'ai eu peur, mal au cœur, j'ai été en colère et frustrée, tout ça grâce à un ou deux chapitres, alors chapeau ! 

Bref, sans grande surprise, ce livre est un véritable coup de cœur pour moi. Le tome 2 à très vite finit dans ma WL et j'espère pouvoir me le trouver très vite. J'ai hâte de connaître la suite de cette histoire !

mercredi 29 octobre 2014

[Book Haul] Octobre 2014



Livres cités :
♣ La sorcière de la rue Mouffetard | Pierre Gripari
♣ Charlie et la chocolaterie | Roald Dahl
♣ Ce qui nous lie | Samantha Bailly
♣ La dose | Melvin Burgess
♣ Promise, tome 3, Conquise | Ally Condie
♣ L'épreuve, tome 3, Le remède mortel | James Dashner
♣ La saga Waterfire, tome 1, Deep Blue | Jennifer Donnelly
♣ Salmacis, tome 2, L'âme soeur | Emmanuelle de Jesus
♣ Half Bad | Sally Green
♣ Night School, tome 1 | C.J. Daugherty
♣ Contre coups | Nathan Filer
♣ Le passeur | Lois Lowry
♣ L'omelette au sucre | Jean-Phillipe Arrou-Vignod
♣ Lucides | Adrienne Soltz
♣ Charley Davidson, tome 1, Première tombe sur la droite | Darynda Jones
♣ Rouge Rubis | Kerstin Gier
♣ La 5ème vague | Rick Yancey
♣ Vous parler de ça | Laurie Halse Anderson
♣ Dieu me déteste | Hollis Seamon
♣ Forbidden | Tabitha Suzuma
♣ My true love gave to me | Stephenie Perkins & cie
♣ La petite mort, tome 2 | Davy Mourier
♣ Walking Dead, tome 1, Passé décomposé | Robert Kirkman
♣ Léonard & Salaï, tome 1 | Benjamin Lacombe & Paul Echegoyen

mardi 28 octobre 2014

[Chronique] Cœur Salé








Auteur : Cathy Cassidy
Edition : Nathan
Collection : -
Date de parution : 26 juin 2013
Pages : 100 pages
ISBN : 978-2-09-254911-7








Shay Fletcher est le petit ami de Cherry. Musicien hors pair, il est ravi lorsqu'un agent artistique le repère et lui propose un contrat. Mais comment convaincre son père de le signer, lui pour qui la reprise de l'entreprise familiale compte plus que tout, et qui n'accorde que mépris à sa passion pour la musique ? Voilà qu'en plus Honey, son ex-petite amie, demi-s?ur de Cherry a soudain besoin de son aide. Comment la secourir sans risquer de susciter la jalousie de Cherry ?
Entre rêve déçu et déception amoureuse, la vie de Shay est soudain devenue très compliquée...

Mon avis

Je suppose que vous vous en doutez, mais j'ai lu ce livre en commun avec Nina () suite à notre décision de lire la série complète en commun. Nous avions toute les deux très hâte de lire ce tome (comme à chaque fois en fait) et nous nous sommes donc très vite plongées dans l'histoire.

Ce tome ci est un tome "compagnon" dans lequel nous allons parler de Shay Fletcher, l'ex petit-ami de Honey et petit-ami actuel de Cherry. Shay à une opportunité assez folle pour son avenir, mais ça va être pour lui le début de la descente aux enfers. C'est assez difficile de résumer ce tome très court sans vous spoiler, mais disons que Shay va aller de difficultés en difficultés sans savoir comment se sortir de ce cercle infernal

Au début du roman, Nina et moi nous sommes faites la même réflexion : les personnages nous paraissaient tous beaucoup moins matures que dans les tomes précédents. Finalement, les deux seuls qui sortaient un peu du lot étaient, selon moi, Shay et Finn. Mais au fur et à mesure que l'histoire avance, ce petit "point négatif" disparaît et finalement, on retrouve la famille Costello-Tanberry comme on l'aime.

J'ai fais une superbe découverte avec le frère de Shay, de qui je n'avais pas encore entendu parler et que j'ai trouvé juste génial en tant que grand-frère (même si on comprend que ça n'a pas toujours été le cas...). La famille de Shay est assez... Étrange. Son père m'a semblé être quelqu'un d'assez exécrable, et sa mère complètement soumise. Rassurez-vous, les choses changent.

Je crois ne pas pouvoir vous parler d'avantage de ce roman sans vous spoiler, donc je préfère stopper ma chronique dés maintenant. En tout cas, je vous le dis à chaque fois, mais si vous n'avez pas encore commencé la série des Filles au chocolat, je me demande ce que vous attendez... Et en attendant, Nina et moi avons super hâte d'en savoir plus sur Honey, qui est toujours plus intrigante au fil des tomes...

lundi 27 octobre 2014

[C'est lundi, que lisez-vous ?] Semaine du 20 au 27 octobre



Lectures passés

Lorque Vanessa Adler commence les cours au sein de la prestigieuse Académie du New York Ballet, elle cherche autant à devenir étoile qu'à retrouver sa soeur, brillante élève de l'école jusqu'à sa mystérieuse disparition. Mais sa quête se complique lorsque son talent attire l'attention du grand chorégraphe Joseph Zhalkovsky : la jeune fille est choisie pour incarner le premier rôle de L'oiseau de feu de Stavinsky. Elle est alors loin d'imaginer quelle puissance maléfique a jeté son dévolu sur elle...









Chronique en ligne sur le blog :



Shay Fletcher est le petit ami de Cherry. Musicien hors pair, il est ravi lorsqu'un agent artistique le repère et lui propose un contrat. Mais comment convaincre son père de le signer, lui pour qui la reprise de l'entreprise familiale compte plus que tout, et qui n'accorde que mépris à sa passion pour la musique ? Voilà qu'en plus Honey, son ex-petite amie, demi-s?ur de Cherry a soudain besoin de son aide. Comment la secourir sans risquer de susciter la jalousie de Cherry ?
Entre rêve déçu et déception amoureuse, la vie de Shay est soudain devenue très compliquée...









Chronique en ligne mardi



Lecture en cours

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l'aventure. C'est alors qu'elle rencontre Andrew, qui n'a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s'être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l'amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cour de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d'une nouvelle existence exaltante. Mais l'insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours...

J'ai été tellement surprise par tout le début de ce livre ! Je ne m'attendais pas à ça, à une lecture aussi prenante, et captivante et à une histoire faisant autant rêver. J'ai presque terminé ce livre, il ne me reste que quelques pages, et je peux déjà vous assurer que c'est un véritable coup de cœur pour moi. Je suis complètement sous le charme d'Andrew, et j'adorerai avoir Camryn en amie (si elle me laissait Andrew pour moi toute seule évidemment !). Bref, je vous en dirai plus dans ma chronique, mais j'adore, j'adore, j'adore.




Lecture à venir




dimanche 26 octobre 2014

[Chronique] La danse des ombres







Auteur : Yelena Black
Edition : Pocket Jeunesse
Collection : -
Date de parution : 3 juillet 2014
Pages : 332 pages
ISBN : 978-2-266-23454-2








Lorque Vanessa Adler commence les cours au sein de la prestigieuse Académie du New York Ballet, elle cherche autant à devenir étoile qu'à retrouver sa soeur, brillante élève de l'école jusqu'à sa mystérieuse disparition. Mais sa quête se complique lorsque son talent attire l'attention du grand chorégraphe Joseph Zhalkovsky : la jeune fille est choisie pour incarner le premier rôle de L'oiseau de feu de Stavinsky. Elle est alors loin d'imaginer quelle puissance maléfique a jeté son dévolu sur elle...

Mon avis

J'avais sélectionné ce livre pour ma PAL d'automne. A vrai dire, lorsque je l'ai vu en rayon, je ne me suis pas réellement penchée sur le résumé. La couverture, magnifique, m'a de suite attiré l’œil et je m'en suis tenue à elle.

Cette histoire est celle de Vanessa, qui à la chance de pouvoir intégrer la grande école du New York Ballet. Seulement, Vanessa ne sait si elle souhaite intégrer cette école pour la danse, ou si c'est pour tenter de retrouver sa sœur, Margaret, disparu ici même 3 ans auparavant. Très vite, Vanessa va briller dans son domaine et se faire remarquer. Mais très vite, elle va aussi découvrir des choses assez étranges et intrigantes...

Cette lecture à été en demi-teinte. J'ai vraiment apprécié l'histoire de fond, la recherche de Margaret et plus particulièrement l'obsession de sa sœur pour la retrouver. Je n'avais encore jamais lu d'histoire de ce genre, ce qui la rendait assez inédite. J'ai aussi beaucoup aimé l'ambiance générale du roman. L'histoire se passe dans un internat, et cette atmosphère version pensionnat un peu glauque m'a bien plu. J'ai eu l'impression d'être dans un film à suspens grâce à cet élément que j'ai trouvé très bien exploité par l'auteur.

Cependant, qui dit demi-teinte dit défaut... J'ai trouvé tous les personnages taciturnes et plutôt insipides. Je n'ai réussi à m'identifier à aucun d'entre eux et je ne me suis pas attachée à eux non plus. Je ne sais pas si c'est en partie à cause du fait qu'ils parlent beaucoup de danse et que ce n'est pas mon truc, mais de toute manière, je les ai trouvé plats et inintéressants... C'est vraiment le gros point noir du roman, parce que je pense que si j'avais réussi à m'attacher à eux, ce livre aurait pu frôler le coup de cœur.

Je ne sais pas si ce roman aura une suite ou non, et je ne sais pas non plus si je le souhaite. La fin est assez surprenante, on se pose encore énormément de questions sur Margaret et sur cette école, mais j'ai peur qu'une suite soit trop rébarbative, et je trouve que nous laisser sur cette fin qui n'en n'est pas vraiment une permet à chaque lecteur d'imaginer la sienne, et c'est pas plus mal selon moi. Je ne peux ni vous conseiller ni vous déconseiller ce livre, mais si vous êtes curieux(ses), n'hésitez pas !

vendredi 24 octobre 2014

[Chronique] La sorcière de la rue Mouffetard







Auteur : Pierre Gripari
Edition : Folio junior
Collection : -
Date de parution : 15 mars 2007
Pages : 135 pages
ISBN : 978-2-070-57707-1








Il était une fois dans la ville de Paris. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon nommé Bachir. Il était une fois une petite fille, une sorcière du placard aux balais, un géant aux chaussettes rouges, une paire de chaussure amoureuse, une poupée voyageuse, une fée du robinet... La rue Broca n'est assurément pas une rue comme les autres.

Mon avis

Par où commencer pour vous parler de ce livre ? Tout d'abord, même s'il fait parti de mes récents achats, il s'agit en réalité d'une relecture. Quand j'étais petite, je devais réclamer ce livre à ma maman à peu près une fois par semaine, si ce n'est pas plus. Il s'agit donc ici d'un livre pour enfant, mais que tout adulte pourra lire avec le sourire.

Pierre Gripari nous propose ici un recueil de plusieurs de ses contes, à savoir "La sorcière de la rue Mouffetard", "Le géant aux chaussettes rouges", "La paire de chaussure", "Scoubidou, la poupée qui sait tout", "Histoire de Lustucru", "La fée du robinet" ainsi que "La sorcière du placard au balais". Je ne me vois pas vous résumer chacun de ses contes, car ils ne font que quelques pages et que je vous raconterai l'histoire entière sans le vouloir. Mais, comme tous les contes, les histoires se terminent toujours bien, et sont toujours plus ou moins tordantes.

Il y a une chose qui m'a beaucoup marqué pendant la relecture de ce livre, et que je n'avais sans doute pas remarqué quand j'étais petite, la préface. En effet, je crois que celle ci fait parti des meilleures que j'ai pu lire. L'auteur l'adresse directement aux adultes, se doutant bien qu'un enfant ne la lira probablement pas, et finalement, en quelques lignes, il nous donne une envie folle de lire ce livre, le plus vite possible.

Toute les histoires sont vraiment mignonnes, et rigolotes. Je pense qu'un adulte ayant gardé son âme d'enfant passera un très bon moment avec ce livre, comme le ferai un enfant. Ce livre est conseillé pour les enfants à partir de 9 ans, mais je pense qu'avec une lecture avec un adulte, un enfant de 6 ou 7 ans peut aisément le comprendre.

Voilà une très bonne idée pour Noël pour ceux et celles qui ne savent pas quoi offrir à leur nièce, neveu, cousin, frère ou sœur. Mais... Lisez-le avant de leur offrir !

jeudi 23 octobre 2014

[Chronique] J'aurai préféré vivre







Auteur : Thierry Cohen
Edition : Pocket
Collection : -
Date de parution : 5 mars 2008
Pages : 218 pages
ISBN : 978-2-266-17821-1








Le 8 mai 2001, jour de ses vingt ans, Jeremy se suicide. Victoria, la femme qu'il aime, l'a rejeté. Le 8 mai 2002, il se réveille près de Victoria, folle d'amour pour lui. Est-il vraiment mort ? Jeremy devient alors le spectateur d'une vie qui lui échappe. Une vie étrange, dans laquelle sa personnalité est différente, change, évolue, l'inquiète. Au fil des jours et des réveils, Jeremy va dérouler le fil d'un destin qu'il n'a pas choisi... le sien.

Mon avis

C'est une amie qui m'a donné ce livre, et de suite, le synopsis m'a plu. J'ai mis un peu de temps avant de me lancer dans la lecture de celui ci, pour la simple et bonne raison que ce n'était jamais le genre de lecture dont j'avais envie. Sur la page du blog, je vous demande une fois par mois de choisir un livre que je devrai lire parmi une sélection. Le mois dernier, vous aviez choisi celui la, et je ne peux que vous remercier.

Cette histoire est celle de Jeremy, fou amoureux de Victoria depuis toujours. Lorsqu'il décide de lui déclarer sa flamme, celle ci lui annonce ces fiançailles, et c'est un coup de grâce pour Jeremy, qui décide alors d'en finir. Nous sommes le 8 mai 2001. Après avoir pris un cocktail fatal, Jeremy se réveille, Victoria à ses côtés, remplis d'amour pour lui. Il ne comprend pas, et apprend que nous somme le 8 mai 2002. Il à tout oublié de cette année passé. Et cette histoire se répète. Jeremy se "réveille" une journée de temps en temps, et constate alors ce qu'est sa vie. Et chaque fois c'est pareil, il ne comprend rien.

J'ai tout d'abord été très agréablement surprise par le fond de l'histoire. Jeremy se "réveille" une fois de temps en temps, et se rend compte que la vie qu'il mène n'est pas vraiment celle qu'il espérait. Je ne veux pas vous en dire plus afin de ne pas vous spoiler, mais disons que nous sommes aussi frustrés que lui. Nous n'avons pas d'explications à ces rares moments de lucidité, nous ne comprenons pas pourquoi Jeremy ne se souviens de rien. Nous aussi, nous ne sommes que spectateur de tout ça.

Jeremy, que j'ai d'abord trouvé presque insipide, à finalement réussi à me toucher. Je ne me suis pas attaché à lui autant qu'à d'autres personnages d'autres romans, mais je l'ai vraiment pris en pitié. Et si cette histoire nous arrivait ? Comment réagir ? J'ai vraiment eu beaucoup de peine pour lui. Victoria quand à elle m'a souvent agacé, elle qui ne comprend pas, et qui ne veut pas comprendre. Mais finalement, sa vie n'a rien de simple, et j'ai finis par la comprendre. Se réveiller chaque jour auprès d'un homme totalement différent que celui qu'on à épousé, ça ne doit vraiment pas être simple.

Cependant, j'ai adoré la plume de l'auteur. C'était le première livre que je lisais de Cohen, et je suis tombée sous le charme. Son écriture est fluide, douce, et apaisante. Parfois, elle me faisait un peu pensé à la plume de Musso, peut être même en plus agréable. J'ai un autre livre de lui dans ma PAL que j'ai du coup très hâte de lire, et j'en ai repéré plusieurs autres également.

En quelques mots, je vous invite très fortement à découvrir ce roman, qui est vraiment très surprenant. J'avais un peu vu la fin venir, c'est pourquoi ce n'est pas un coup de cœur, mais ça n'a pas gâcher mon plaisir tellement l'histoire en elle même m'a plu.

mardi 21 octobre 2014

[Chronique] Chi








Auteur : Konami Kanata
Edition : France Loisir
Collection : -
Date de parution : 17 novembre 2010
Pages : 162 pages
ISBN : 978-2-298-08412-2








Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d'un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... La vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l'est encore plus ! Miaaaa...

Mon avis

J'avais beaucoup entendu parler de ce petit manga. J'ai lu "Plum" qui y ressemble pas mal, et comme je l'avais adoré, je m'étais dis que je me tournerai vers celui la. Ce fut donc un de mes achats France Loisir.

Nous allons donc rencontrer Chi qui à perdu sa maman. Alors qu'il recherche sa maison, il tombe sur une famille qui décide plus ou moins de l'adopter. Chi va alors aller d'aventures en aventures, de découvertes en découvertes, et il va nous faire mourir de rire. Ce petit manga est parfait pour les petits coups de déprime, il est tellement drôle et mignon !

On s'attache beaucoup à Chi, qui n'a pourtant pas un caractère facile (en même temps, c'est le cas de pas mal de petit chat n'est ce pas ?), mais on se range très souvent du côté des maîtres quand ils ont envie de le gronder ou de le caresser. J'ai vraiment passé un super moment avec ce livre, et j'ai d'ailleurs de suite enchaîné sur le deuxième tome de la série.

Le seul petit "hic" c'est que c'est une série en 10 tomes, et j'ai peur de vite faire le tour. Ok, Chi est mignon, adorable et tout ce qu'on veut, mais ça reste un chat, et la vie des chats n'est pas non plus faite de tout un tas de rebondissements, donc 10 tomes sur un même chaton, ça me parait long. Je verrai bien avec l'achat de la suite si je me lasse ou pas !

En tout cas, je vous conseille vraiment ces petits mangas tout simple mais qui donnent un bon coup de pep's et qui mettent de bonne humeur.

lundi 20 octobre 2014

[C'est lundi, que lisez-vous ?] Semaine du 13 au 20 octobre




Lectures passées

Katell, 15 ans, et ses frères emménagent brutalement avec leur mère en Bretagne, une région qu'elle a désertée vingt ans auparavant. Ils s'installent au Menez Hom, sur les terres de leur grand-mère Maria, morte dans de mystérieuses conditions. Là, Katell est initiée aux croyances druidiques. Elle tombe sous le charme de Tristan, un jeune surfeur, et se lie avec Nolwenn au lycée. Bientôt des hommes armés, à la recherche de "la pierre de la destinée", menacent sa famille. Katell maîtrisera-t-elle les forces de l'esprit pour les repousser ? 









Chronique en ligne sur le blog :



Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d'un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... La vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l'est encore plus ! Miaaaa...










Chronique en ligne mardi




Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d'un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... La vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l'est encore plus ! Miaaaa...










Chronique en ligne mardi



Le 8 mai 2001, jour de ses vingt ans, Jeremy se suicide. Victoria, la femme qu'il aime, l'a rejeté. Le 8 mai 2002, il se réveille près de Victoria, folle d'amour pour lui. Est-il vraiment mort ? Jeremy devient alors le spectateur d'une vie qui lui échappe. Une vie étrange, dans laquelle sa personnalité est différente, change, évolue, l'inquiète. Au fil des jours et des réveils, Jeremy va dérouler le fil d'un destin qu'il n'a pas choisi... le sien.










Chronique en ligne jeudi



Il était une fois dans la ville de Paris. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon nommé Bachir. Il était une fois une petite fille, une sorcière du placard aux balais, un géant aux chaussettes rouges, une paire de chaussure amoureuse, une poupée voyageuse, une fée du robinet... La rue Broca n'est assurément pas une rue comme les autres.










Chronique en ligne vendredi


Lectures en cours
Lorque Vanessa Adler commence les cours au sein de la prestigieuse Académie du New York Ballet, elle cherche autant à devenir étoile qu'à retrouver sa soeur, brillante élève de l'école jusqu'à sa mystérieuse disparition. Mais sa quête se complique lorsque son talent attire l'attention du grand chorégraphe Joseph Zhalkovsky : la jeune fille est choisie pour incarner le premier rôle de L'oiseau de feu de Stavinsky. Elle est alors loin d'imaginer quelle puissance maléfique a jeté son dévolu sur elle...





Je me suis lancée dans ce livre en me disant qu'il correspondrait parfaitement à la période d'Halloween. Comme je sors tout juste de ma panne de lecture, c'est vrai que pour le moment, je le dévore. Il n'est pas parfait, mais l'intrigue est bel et bien présente. Son plus gros défaut, celui qui me fait prendre maintenant plus mon temps pour le terminer, c'est les personnages. Je n'arrive pas à m'attacher à eux, je les trouve plats et pas intéressants... A voir pour ce qui est du dénouement de l'histoire !




Lecture à venir



dimanche 19 octobre 2014

[Chronique] Finisterrae, tome 1, Tu garderas le secret








Auteur : Jeanne Bocquenet-Carle
Edition : Rageot
Collection : -
Date de parution : 18 juin 2014
Pages : 354 pages
ISBN : 978-2-7002-4282-9







Katell, 15 ans, et ses frères emménagent brutalement avec leur mère en Bretagne, une région qu'elle a désertée vingt ans auparavant. Ils s'installent au Menez Hom, sur les terres de leur grand-mère Maria, morte dans de mystérieuses conditions. Là, Katell est initiée aux croyances druidiques. Elle tombe sous le charme de Tristan, un jeune surfeur, et se lie avec Nolwenn au lycée. Bientôt des hommes armés, à la recherche de "la pierre de la destinée", menacent sa famille. Katell maîtrisera-t-elle les forces de l'esprit pour les repousser ? 

Mon avis

J'avais très peu entendu parler de ce livre, mais quand je suis tombée dessus, je n'ai pu résister ni au prix, ni à la couverture. C'est mon premier livre des éditions Rageot, et je trouve qu'ils ont vraiment fait un très beau travail pour cet objet.

Cette histoire est celle de Katell qui, jusqu’à maintenant, vivait une vie complètement normale. Un jour, en rentrant de l'école, elle trouve sa mère paniquée, en train de faire leur valises. Elle apprend à ce moment que sa grand-mère, qu'elle n'a jamais vu, est décédée, et que toute la famille va devoir aller s'installer en Bretagne, dans le Finistère. Katell n'est pas vraiment enchantée par cette décision, et ses frère non plus, mais à vrai dire, personne ne leur laisse le choix. Une fois arrivée sur place, Katell va aller de surprise en surprise, et va très vite se rendre compte que sa vie n'est pas du tout celle qu'elle pensait être.

J'ai d'abord été assez dérangée par le style de l'auteur. Dans les première pages, je trouvais son langage trop familier. Pas spécialement vulgaire, mais trop "jeun's", et ça me bloquait un peu. Mais rassurez-vous, au fil des pages, cet aspect ne m'a plus posé problème (m'y suis-je habituée ou est ce que ça c'est juste estompé ?). 

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, j'ai eu assez de mal à entrer dedans, et je ne peux pas vous dire pourquoi. En effet, je n'ai pas trouvé de longueur, ni de défaut notable à cette histoire, mais j'ai eu un peu de mal. Je faisais une petite panne de lecture, alors sans doute est-ce dû à ça ! Toujours est-il que la deuxième moitié du livre m'a vraiment passionnée, a tel point que je l'ai lu en une soirée. Il se passe toujours plein de choses, et on à vraiment envie de savoir ce qui va arriver à Katell.

Les personnages sont très attachants. Katell est quelqu'un d'assez solitaire, et forte. Je me suis beaucoup identifié à elle, surtout parce que d'une manière générale, elle n'aime pas les gens (j'ai eu un gros problème avec ça pendant un temps, mais rassurez-vous, je me soigne). Ses frères sont juste géniaux. Elle les appelle "Le boys band" et je trouve que ça leur va à merveille. J'ai beaucoup aimé leur côté très protecteur et n'ayant pas froid aux yeux.

La fin quant à elle, m'a un peu frustrée. Le tome 2 est à paraître au printemps 2015, et il est vrai que j'ai hâte qu'il sorte pour connaître la suite de cette histoire, parce que plusieurs de mes questions n'ont encore pas eu de réponse. En bref, je vous recommande cette lecture, qui ne coûte pas très cher et avec qui j'ai pu passer un très très bon moment.


vendredi 17 octobre 2014

[TAG] Positif !

Hello tout le monde ! 

Je vous retrouve aujourd'hui pour un petit TAG rapide, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai choisis de vous le faire à l'écrit (et puis, c'est bien aussi, d'écrire !).

C'est ma jolie Nina qui m'a tagué () (Euh... Je te la présente une énième fois ou tu as compris le message ? ;) ), et le principe est assez simple : pendant 3 jours, j'ai du venir compléter cet article par 3 pensées positives. Et je peux vous dire que ça fait du bien au moral de poser ça a l'écrit aussi ! Bon, je dois aussi nominer 3 personnes, mais je trouve ce TAG tellement sympa que je vais avoir du mal à me résoudre à ne nominer QUE trois personnes ! C'est pour ça que je vous nomine tous. Oui, toi là. Tu es nominé !


Mardi 14 octobre
• La journée devait vraiment s'annoncer pourri : aller faire la carte grise de ma voiture (250€ en moins, merci, au revoir), aller faire un contrat d'assurance et quelques courses. Mais au final, je n'ai pas fais la carte grise (manque de papier) & JE SUIS TOMBEE SUR UN GIBERT JOSEPH !! Moi qui vit là ou je suis depuis maintenant 8 ans, je découvre seulement maintenant un Gibert vers chez moi ! Bon, je suis un peu cucul de ne jamais avoir fais des recherches, mais quand même ! Du coup, j'ai un peu craqué (un tout petit peu, promis).
• La deuxième pensée positives de ma journée à eu lieu à la Fnac. Peu original me direz-vous... Mais je faisais les boutiques avec ma maman, et elle à trouvé un super cadeau pour l'anniversaire de mon chéri qui aura lieu le mois prochain. Il va être comme un gosse ! Bon, je lui envie un peu sa trouvaille, mais je suis bien contente pour lui !
• Pour finir, ma troisième pensée positives n'en n'ai pas vraiment une mais bon... J'ai été tellement courbaturée toute la journée (on aurait dit une nana qui venait de subir une épisio - ok, je ne connais pas la douleur mais la démarche doit vraiment ressembler à celle que j'ai eu toute la journée) que je me suis dit que mes efforts à la salle de sport allaient vraiment finir par payer.

Mercredi 15 octobre
• Première pensée positive de la journée : J'AI FAIS LA GRASSE MATINEE !! Ok, je me suis levée à 9h30, mais 9h30, pour moi, c'est une super grasse mat' ! Du coup, j'étais bien reposée et d'attaque pour faire tout le ménage... LOL. Tellement courbaturée que je n'ai rien foutu oui !
• Deuxième pensée positive, et pas des moindre : ce qu'il me reste sur mon compte en banque ! J'ai voulu faire mes comptes, et comme je m'y perdais, j'ai consulté ma banque et WOW je suis riche pour cette période si ! Bon, ok, j'ai encore au moins 300€ de prélèvements & 250€ de carte grise (bah oui du coup), mais je suis assez fière de moi !
• Et pour finir, j'ai pu enfin regarder THE FAULT IN OUR STARS ! Euh oui... Je n'aime pas dire "Nos étoiles contraires", je trouve que ça sonne beaucoup mieux en VO. D'ailleurs, si une comparaison livre/film vous intéresse, n'hésitez pas à me le dire dans les commentaires pour que je vous prépare ça !

Jeudi 16 octobre
• J'ai repris le boulot après 3 jours de repos donc pas facile d'être positive aujourd'hui, mais après un rapide calcul, je me suis rendu compte qu'il ne me restait que 7 jours de travail avant mes vacances (à durée indéterminée, mais qui n'iront pas au delà de 7 mois - quand même). Donc forcément, ça met de bonne humeur !
• J'ai aussi pas mal avancé dans mes lectures, moi qui ai fait une grosse panne depuis le début du mois, qui lisais sans convictions, ça m'a tout l'air d'être enfin passé ! J'ai finis 3 livres aujourd'hui (ah quand même !) & ça me permet de rattraper le retard accumulé (et de faire descendre ma PAL qui à passé la barre des 50 livres - J'AI HONTE).
• Du coup, en pensant à ma PAL, j'ai pensé au salon de Montreuil, auquel je vais avec ma super copine Nina (je croiserai peut être certain(e)s d'entre vous la bas ?) à la fin du mois de Novembre. Je me suis dit 3 choses : "OH MON DIEU CA VA ETRE GENIAL", puis "OH MON DIEU MA PAL VA TROOOOP AUGMENTER" et enfin "OH MON DIEU MON BANQUIER VA ME TUER". Je ne sais pas si c'est que du positif, mais toujours est-il que je suis de bonne humeur.




jeudi 16 octobre 2014

[Chronique] Beauté

Couverture Contes des Royaumes, tome 3 : Beauté










Auteur : Sarah Pinborough
Edition : Milady
Collection : -
Date de parution : 23 mai 2014
Pages : 217 pages
ISBN : 978-2-8112-1194-3







La belle au bois dormant, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction. Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n'attend que d'être réveillée... et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au bois dormant, telle qu'elle n'a jamais été révélée...

Mon avis

Vous le savez peut être, j'avais adoré le premier tome de la saga des contes du royaume. Le deuxième tome m'avait lui aussi beaucoup plu, bien que j'avais été, d'une manière générale, un peu moins emballée. J'avais ce tome ci depuis un moment dans ma PAL, mais je me le réservais pour la période d'Halloween.

Dans ce dernier volet de la saga, nous allons parler de plusieurs contes. Le petit chaperon rouge, La Belle au bois dormant, La Belle et la bête sont les 3 principaux. Comme je ne veux pas vous spoiler, il est assez difficile de vous parler de l'histoire... Disons qu'il va y avoir beaucoup de mélanges, de directions auxquels on ne s'attend pas, beaucoup de "Wow" tout le long de notre lecture.

Tout le début de l'histoire, presque la première moitié tout de même m'a paru extrêmement long. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu ce livre au mauvais moment, mais j'ai vraiment eu du mal à entrer dedans, et j'ai passé beaucoup de moments à m'ennuyer. Cependant, une fois cette première moitié passé, je me suis éclatée. C'est donc une lecture en demi-teinte, que je ne peux pas vraiment définir de bonne ou mauvaise.

Les actions ne manquent pas dans cette deuxième moitié, on ne sait parfois plus où donner de la tête. L'auteur à encore eu une imagination dingue, et je dois bien avouer que je me suis laissé berner du début à la fin. Je n'ai rien vu venir, et c'est précisément ça que j'ai aimé. C'était cet effet de surprise qui m'avait de suite plu dans le premier tome, et qui m'avait manqué un peu dans le second. Ici, je le retrouve.

D'une manière générale, je ne peux pas vous dire si j'ai aimé ou non ce livre. Le début me reste, et j'ai vraiment eu du mal, j'ai même cru que j'allais abandonner ma lecture. Mais la deuxième moitié m'a tellement surprise que je ne sais pas trop... Cependant, pour beaucoup, ce troisième tome est le meilleur de la saga, alors mon avis est juste personnel, et vous ne devez absolument pas vous y arrêter et du coup, vous "bloquer" pour sa lecture. Tentez-le, je ne suis pas non plus complètement déçue !

mardi 14 octobre 2014

[Les sorties que j'attend] Novembre 2014



Couverture de The Blackcoat Rebellion, Tome 1 : Pawn
Sorti le 1er novembre du premier tome de The Blackcoat Rebellion, Pawn, écrit par Aimée Carter aux éditions Darkiss.

Tu peux être une VII. Si tu abandonnes tout. Pour Kitty Doe, le choix ne semble pas très difficile. Soit elle passe sa vie comme une III, dans la misère, regardée de haut par les rangs supérieurs, et se retrouve forcée de quitter ceux qu'elle aime, soit elle devient une VII et rejoint la famille la lus puissante du pays. Si elle dit oui, Kitty sera Masked - des opérations chirurgicales feront d'elle Lila Hart, la nièce du Premier Ministre qui est morte dans des circonstances mystérieuses. En tant que membre de la famille Hart, elle sera célèbre. Elle sera adorée. Et pour la première fois, elle comptera. Le seul ennui, c'est qu'elle soit aussi mettre fin à la rébellion que Lila a entretenue en seccret, la rébellion-même qui lui à coûté la vie et en laquelle Kitty croit. Au milieu des menaces, des conspirations, à mener une vie qui n'est pas la sienne, Kitty soit choisir la voie à suivre - et apprendre comment devenir plus qu'un simple pion dans un jeu vicieux qu'elle ne commence à peine à comprendre.


Couverture de Aux délices des anges

Sorti le 6 novembre du premier tome de Aux Délices des anges, écrit par Cathy Cassidy, aux éditions Nathan.

Je m'appelle : Anya.
Mon âge : 13 ans
Je suis : tout juste arrivée de Pologne
Mon style : viel uniforme acheté d'occasion
Je rêve : de commencer une vie géniale en Angleterre
Mon problème : rien ne se passe comme prévu, ni la vie en Angleterre, ni ma relation avec Dan, ce garçon rebelle pour qui je craque malgré moi...











lundi 13 octobre 2014

[C'est lundi, que lisez-vous ?] Semaine du 6 au 13 octobre







Lectures passées
 
En emménageant dans la ville de Forks, Isabella Swan était loin d'imaginer qu'elle tomberait amoureuse d'un vampire ! A peine a-t-elle rencontré le beau et ténébreux Edward Cullen que sa vie a pris un tournant à la fois palpitant et terrifiant. Mais comment nos deux amants vont-ils pouvoir vivre au grand jour leur histoire d'amour ? Edward arrivera-t-il à contrôler ses pulsions ? Est ce que le clan Cullen acceptera cette relation ?












Chronique en ligne sur le blog :

Couverture How To Love

Reena Montero aima Sawyer LeGrande depuis l'enfance. Un jour, l'impossible se produit : il tombe amoureux d'elle... La jeune fille se met à croire aux contes de fées. Mais le jeune homme s'en va sans un mot, laissant derrière lui sa petite amie enceinte... Dévastée, Reena va découvrir avec leur fille, Hannah, que l'amour peut prendre bien des formes. Elle reconstruit sa vie, sans vraiment l'oublier. Mais un jour, Sawyer revient...









Chronique en ligne sur le blog :


Couverture Contes des Royaumes, tome 3 : Beauté

La belle au bois dormant, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction. Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n'attend que d'être réveillée... et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au bois dormant, telle qu'elle n'a jamais été révélée...











Chronique en ligne jeudi

Lecture en cours
Couverture Finisterrae, tome 1 : Tu garderas le secret

Katell, 15 ans, et ses frères emménagent brutalement avec leur mère en Bretagne, une région qu'elle a désertée vingt ans auparavant. Ils s'installent au Menez Hom, sur les terres de leur grand-mère Maria, morte dans de mystérieuses conditions. Là, Katell est initiée aux croyances druidiques. Elle tombe sous le charme de Tristan, un jeune surfeur, et se lie avec Nolwenn au lycée. Bientôt des hommes armés, à la recherche de "la pierre de la destinée", menacent sa famille. Katell maîtrisera-t-elle les forces de l'esprit pour les repousser ? 






J'ai commencé ce live assez récemment. En dehors de la couverture qui est magnifique, et du résumé qui est assez attirant, j'aime assez le début de l'histoire. J'ai juste parfois du mal avec la plume de l'auteur que je trouve trop familière par moment. Ce "défaut" m'a pas mal dérangée au début, mais j'ai l'impression qu'il s'estompe. A voir avec la suite !



Lecture à venir

Couverture J'aurais préféré vivre