lundi 30 novembre 2015

{Chronique} Dieu me déteste








Auteur : Hollis Seamon
Edition : La Belle Colère
Collection : -
Date de parution : 3 mars 2014
Pages : 276 pages
ISBN : 978-2-843-377-327








New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s'envoyer en l'air, tomber amoureux... La différence, c'est que Richard sait qu'il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est peu plus pressé que les autres, et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préfèreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard à de la ressource, du courage et un solide sens de l'humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup.

Mon avis

J'avais découvert ce livre il y a un moment maintenant sur une chaine Booktube (je ne me souviens malheureusement plus laquelle), et ce livre m'avait fait très envie. La Booktubeuse le comparait un peu à Nos Etoiles Contraires, en disant que c'était différent, mais similaire, et je l'avais très vite acheté. Depuis, il trainait dans ma PAL sans que je ne l'en sorte. 

On va donc rencontrer Richard, un jeune garçon de 17 ans (bientôt 18), enfermé dans un hôpital puisqu'en phase terminal d'un cancer. Sa vie se résume à peu de chose : son fauteuil roulant, ses douches, les plateaux repas qu'il ne touche pas, sa mère, et Sylvie. Sylvie est elle aussi en phase terminal d'un cancer, et avec elle, ils sont les plus jeunes de l'étage. Ils font les 400 coups, jusqu'a ce que le père de Sylvie décide de mettre les ola. Alors la vie de Richard prend un tout autre gout, mais malgré tout, il est heureux (ou enfin presque)... Et puis il voit ses 18 ans arriver à grand pas, et il décide qu'il est tant pour lui de découvrir la vie, avant qu'on ne le lui la ôte. 

Je dois bien avouer que j'ai quand même un peu de mal avec ce roman... J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteur, et sa manière de raconter l'histoire, mais je n'ai absolument pas réussi à m'attacher à Richard, il m'a même énervé plusieurs fois... Du coup, sans s'attacher au personnage principal d'un livre, c'est forcément difficile de l'apprécier à sa juste valeur. En dehors de Richard, j'ai adoré son oncle, qui fait son apparition à la moitié du roman environ, ainsi que sa grand-mère, Edward, la harpiste, et sa mère. Finalement, les deux personnages principaux du roman, à savoir Richard et Sylvie, ne m'ont pas vraiment touchés...

En dehors de ça, ce livre est une belle leçon d'espoir, et ça, ça fais vraiment du bien. Pourtant, on ne s'y attend pas vraiment... Au début, on rencontre un jeune garçon malade, qui à baissé les bras et qui attend simplement que la mort arrive... Et puis au fil des pages, Richard se reprend, et même si il ne se bat pour vaincre la maladie, il se bat vraiment pour profiter des derniers instants qui lui reste, et pour faire de sa courte vie un bon souvenir.

Au final, je suis assez mitigée pour ce livre... Je n'ai pas aimé les personnages principaux, mais en même temps, c'est une belle leçon, et j'ai quand même aimé les autres personnages ainsi que la vie qui s'organisait à l'hôpital. Je ne peux donc pas dire que je l'ai aimé, mais je ne peux pas non plus dire que je ne l'ai pas aimé.

samedi 28 novembre 2015

{Chronique} La saga Waterfire, tome 1, Deep Blue








Auteur : Jennifer Donnelly
Edition : Hachette
Collection : -
Date de parution : 24 septembre 2015
Nombre de pages : 366 pages
ISBN : 978-2-01-204446-3








Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrai être de plaire au prince Mahdi, son promis.
Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe a mère, la reine Isabelle, d'une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d'empêcher les communautés mers de s'entre-déchirer dans une guerre impitoyable.
Aidée par cinq amies issues de mer exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes.

Mon avis

J'avais ce livre dans ma PAL depuis plus d'un an, je le trouvait magnifique, mais je n'arrivais pas à me lancer. Finalement, depuis peu c'est Minou qui choisit mes prochaines lectures, et il a choisit celui la. Je ne regrette absolument pas !

Dans ce roman fantastique, on rencontre Serafina, qui s'apprête à se fiancer à Mahdi, son promis depuis plus de 2 ans. Serafina attend se jour avec un mélange de crainte et d'impatience. Peur de décevoir sa mère, mais impatiente de revoir son prince, de qui elle est amoureuse. Lors de la cérémonie, un drame arrive : sa mère reçoit une flèche empoisonnée, et son père se fait tuer. D'un coup, c'est le chaos à Miromara, Serafina est entrainée vers une issue par Neela, sa meilleure amie. Elles doivent fuir, a tout prix, leur vies en dépend. De plus, juste avant la cérémonie, Serafina à fait un cauchemar dans lequel elle était avec les Iele, les sorcières issues de la légende que sa grand mère lui racontait. Serafina ne comprend pas, d'ou vient de cauchemar ? Et pourquoi ? Il paraissait si réel. Nous allons donc suivre Neela et Serafina dans leur fuite, et dans leur aventure.

J'ai tout de suite été plongée dans le roman. Il s'y passe tellement de choses ! Une chose est sur, on ne s'ennuie pas ! La couverture, magnifique, est à l'image du contenu de ce livre, tout aussi magnifique. La plume de l'auteur n'a rien de particulier, elle passe partout, mais elle a créer son monde avec une précision incroyable. Elle le connait par coeur, et ça se voit. J'ai d'ailleurs eu un peu de mal avec tout le vocabulaire fantastique. A la fin du roman, on retrouve un glossaire, mais il y avait tellement de mot, et j'étais tellement prise dans l'histoire, que j'ai eu plusieurs fois la felleme, d'aller à la fin du livre pour trouver le mot sur lequel je bloquais. Au final, je crois que j'aurai préféré des petites annotations en bas des pages... 

Ceci étant dis, j'ai vraiment dévoré mon livre, et il se termine sur une note de pas finit. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite et de savoir ce qui va arriver à Serafina, Neela et toute les autres. On évolue dans un monde de sirène, et c'est la première fois que je lisais un livre sur ce thème. Je ne regrette absolument pas, puisque j'ai vraiment adoré cette lecture.

vendredi 27 novembre 2015

{Uptade Lecture} Lux, Spiderwick, Les Carnets de Cerise, etc.


Livres cités :
- Les carnets de Cerise, tome 3, Le dernier des cinq trésor
- Chroniques de Spiderwick, l'intégrale
- Lux, tome 1, Obsidienne
- Les promeneurs sous la lune
- 30 ans, célibataire, un enfant, permis B

jeudi 26 novembre 2015

{Blabla} Lectures communes

Bonjour bonjour !

Aujourd'hui, je reviens pour vous faire un petit article blabla. Et celui est très précis, puisque je veux vous parler d'un projet que j'avais et que j'ai enfin mis en place. Souvenez-vous, il y a quelques semaines, je vous parlais de mon envie de faire des "Ateliers lectures", ou des "Lecture commune générale", ce genre d'intitulé. 

Le principe était simple : je souhaitais vous proposer une liste de livre, une fois par trimestre je pense, et vous proposer une lecture commune d'un de ses titres. Nous voterions tous ensemble pour le livre que nous souhaitons lire, et c'est celui qui remporterai le plus de mention "J'aime" qui serai l'heureux élu

Dans le cadre du Challenge Cold Winter (je vous laisse cliquer ici si vous n'avez pas encore vu ma PAL), je voulais justement vous proposer notre première lecture commune. Vous êtes parfaitement libre d'aller faire un tour sur la page de l'évènement et de vous inscrire ou non à cette première lecture. La page nous permettra de partager autour de notre lecture, de partager ensuite nos chroniques ou nos vidéos, et surtout de passer un bon moment tous ensemble.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous laisse aller faire un tour sur la page de l'évènement (c'est un évènement Facebook, alors je m'excuse par avance pour celles et ceux qui n'auraient pas FB, dans ce cas n'hésitez pas à m'envoyer un mail et nous verrons ensemble ce qu'on peut faire pour que je vous intègre tout de même à l'évènement) et y découvrir toute les informations nécessaires. C'est également sur cette page qu'apparait la PAL choisit, et c'est dans cette PAL que vous pourrez voter pour votre livre préféré.

L'évènement se terminera le 1er décembre, et nous commencerons notre LC aux alentours du 15 décembre environ, jusqu'au 31. 


En attendant, je vous souhaite une excellente journée, et on se retrouve très vite dans un prochain article ou dans une prochaine vidéo.

Love.

mercredi 25 novembre 2015

{Chronique} Un père et passe








Auteur : Christophe Carrière
Edition : Michel Lafon
Collection : -
Nombre de page : 270 pages
Date de sortie : 7 mai 2015
ISBN : 978-2-7499-2385-7








Placé en nourrice depuis son plus jeune âge, William Carbonnier vit une enfant heureuse et choyée auprès de celle qui lui tient lieu de maman. Tous bascule à l'âge de neuf ans, lorsque ses parents biologiques décident de le reprendre avec eux. Or, non seulement sa mère est incapable de lui témoigner la moindre affection, mais son père se révèle être un manipulateur abusif, au passé - et au présent - des plus troupes. Cet homme si charismatique d'apparence est en réalité un pervers qui exerce sur son fils une pression psychologique proche de la torture mentale.
Mais porté par un redoutable optimisme, William n'en est pas moins déterminé à être heureux. Et sa passion pour le cinéma, de singulières expériences, ou encore de belles rencontres pourraient bien lui permettre de se libérer de cette emprise toxique et de faire face à la révélation de secrets infamants...

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier très chaleureusement les éditions Michel Lafon pour cet envoi, et plus particulièrement Noémie avec qui j'ai eu de très bon contact. Je tiens également à m'excuse pour le retard, ce livre m'ayant été envoyé il y a plusieurs semaines, j'ai mis du temps à publier ma chronique...

Je connaissais Christophe Carrière pour ses chroniques à TPMP, mais je ne connaissais pas du tout sa plume. Ce livre étant inspiré de sa vie, j'ai été beaucoup touché par son premier roman. Nous allons donc rencontrer William, qui, dés le départ, est en nourrice. Sa première nourrice ne s'occupe pas vraiment de lui, et William est plutôt en mauvaise santé : il est mal nourri, et à un retard de développement. Ses parents biologiques décident donc de le changer de nourrice et de le pacer chez Amalia, la femme d'un ami de son père. Amalia se révèle être une parfaite nourrice, a tel point que William a beaucoup de peine à ne pas l'appeler Maman. Quelques fois, ses parents viennent lui rendre visite, et William apprécie ses moments, qui ne sont pas aussi chargé d'amour que ses moments sur le canapé, le soir, avec Amalia. Mais à ses neuf ans, Amalia lui annonce une des pire nouvelles de sa vie : ses parents viennent le chercher, il part vivre avec eux. C'est un déchirement pour William autant que pour Amalia, et très vite, William n'aura cesse de regretter sa première maman... Sa vraie mère ne lui porte aucune attention, son père se révèle être méchant... William va essayer, tant bien que mal, de grandir dans ce chaos, et de continuer à vivre sa passion, bien que ses parents la trouvent ridicule...

Ce livre a été une véritable surprise pour moi... J'ai beaucoup aimé la plume de Christophe Carrière, qui ne ressemble absolument pas à la plume de quelqu'un d'autre. Très particulière, je ne saurai la décrire, mais ce roman est parfaitement écrit. On ne peut que être happé par l'histoire, même si je dois bien avoué que j'ai trouvé certains passages un peu long (mais nécessaire, ceci dit). Christophe Carrière raconte très bien son récit, il a un vocabulaire vraiment très développé, ce qui enrichie encore plus la lecture.

Pour ce qui est de l'histoire en elle même, je dois avouer qu'elle m'a tiré les larmes quelques fois, mais que, malgré sa dureté et son injustice, elle est belle, et elle est pleine d'espoir. C'est cet espoir qui tient William debout, et c'est cet espoir qui devrait tous nous tenir debout.

J'ai passé un super moment de lecture, ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est un très bon livre, que je vous recommande à tous. Bravo Christophe !

mardi 24 novembre 2015

{Blabla} Challenge Cold Winter


Livres cités :
- Le pays des contes, tome 2 - Chris Colfer (J'ai oublié de le présenter dans cette vidéo, mais il en fait parti)
- My true love gave to me - Plusieurs auteurs (Je l'ai commandé en VF, je pense plutôt lire la version VF, ou alors le lire en Vo en gardant la VF à portée de main)
- Flocons d'amour - Lauren Myracle, John Green, Maureen Johnson
- Demain j'arrête - Gilles Legardinier
- Kamouraska - Anne Hébert
- La fille de l'hiver - Eowyn Ivey
- Gardiens des cités perdues, tome 2 - Shannon Messenger

lundi 23 novembre 2015

{Chronique} Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2, Hollow city







Auteur : Ransom Riggs
Edition : Bayard
Collection : -
Date de parution : 19 juin 2014
Nombre de page : 502 pages
ISBN : 978-2-7470-4498-1








Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l'attaque des Estres, des âmes damnées, sur l'île de Cainholm. Les voilà donc livrés à eux mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s'échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrien en liberté afin de redonner à la directrice de l'orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s'annonce palpitante et pleine de frissons !

Mon avis

Comme pour le premier volet de la saga, je ne sais même pas par ou commencer pour vous parler de ce roman... Alors on ne va pas faire dans l'originale en commençant par l'objet livre. Qui n'a encore jamais vu la couverture de Miss Peregrine ? Je pense qu'elle a fait plusieurs fois le tour de la toile.

Ce livre, comme le précédent, est vraiment magnifique. En passant par la couverture, par la qualité du papier, par l'aspect générale du livre, par la présentation de chaque chapitre, par les photos que l'on trouve tout au long de l'histoire, ou encore par son allure, le travail de l'édition de ce livre est époustouflant. Je pense que cette série fait partie des plus belles dont je dispose dans ma bibliothèque, alors même si tout le monde le dit, je tiens à féliciter la maison d'édition et l'auteur pour ce travail qui est énorme.

Parlons maintenant de l'histoire. On retrouve tous les personnages du premier tome, et on en rencontre d'autres. Je ne vais pas trop m'étaler sur l'histoire puisqu'elle est tellement intense que je spoilerai, mais je vais vous parler des personnages. J'adore Emma. Je crois que parmi les particulier, c'est celle que je préfère. A son opposé pourtant, j'aime aussi beaucoup Olive. J'aime également Horace et Enoch malgré son mauvais caractère. Mais j'ai toujours autant de mal avec Jacob. C'est pas que je ne l'aime pas, ou que je l'aime bien, mais il m'agace, souvent. Je trouve qu'il s'efface trop dans les actions, alors qu'il pourrait en faire beaucoup plus. C'est un garçon très intelligent et très malin, qui à toujours de bonnes idées. Jacob, je l'aime bien, mais j'ai souvent envie de le secouer.

Ce deuxième tome est encore plus surprenant que le premier. C'est fou, mais je ne m'attendais pas du tout à ce que les choses tournent de cette manière, et c'est bien agréable d'être surpris autant. J'ai trouvé le début du livre un peu long, c'est vrai. J'ai du mettre presque 200 pages a bien entrer dans l'histoire, mais les 300 dernières pages n'étaient que bonheur et folie. Je me comprend, puisqu'il va arriver des choses bien difficiles aux enfants particuliers, mais je me suis éclater en lisant ce livre. Chaque chapitre me surprenait, chaque fois que je pensais qu'il allait se passer quelque chose, il se passait tout le contraire, et c'tait vraiment chouette.

Alors si vous n'avez encore pas lu Miss Peregrine, je vous conseille vivement de sauter dessus et de découvrir cette histoire par vous même. Je pourrai encore vous en écrire des lignes et des lignes, mais je préfère laisser un peu de mystère et vous laisser découvrir cette histoire qui est, pour moi, une fois encore, un coup de coeur. Bravo à toute l'équipe et surtout à l'auteur de ce livre !

samedi 21 novembre 2015

{Chronique} Lou, tome 1, Journal Infime







Auteur : Julien Neel
Edition : France Loisir
Collection : -
Date de parution : Mai 2004
Pages : 48 pages
ISBN : 978-2-298-08987-5








Lou vit seule avec sa maman. Elle est amoureuse de Tristan, le voisin d'en face. Sa maman, elle, craque pour Richard. Mais aucune d'elle n'ose se déclarer... Une chronique tendre et légère de la vie d'aujourd'hui, pleine de fraîcheur et d'humour, aux couleurs petillantes et aux dialogues savoureux.

Mon avis

Je sais que la plupart des personnes qui passeront sur ce blog auront déjà entendu parlé et peut être même lu Lou. Mais voilà, une fois n'est pas coutume, j'ai toujours un train de retard, alors je m'y met seulement.

Dans cette BD jeunesse, nous allons rencontrer Lou et la suivre sur une année complète dans ses peripéties. Lou est une adolescente comme nous l'avons toute été, ou comme nous le sommes toute encore et il est donc très facile de s'identifier à elle. Lou est une jeune fille pleine de vie, entière, qui n'a pas forid aux yeux, mais qui est très timide et qui ne sait pas trop si elle à vraiment envie de grandir. 

J'ai acheté cette BD plutôt par hasrad, devant mon achat sur France Loisir et ne sachant pas quoi prendre. J'en avais entendu du bien, mais ne m'étais jamais penchée sur le sujet de cette BD, et j'ai plutôt bien aimé ! Je me suis beaucoup attachée à Lou, qui me ressemble sur pas mal de point de l'époque. J'étais moi aussi timide, et partagée entre les rêves et la réalité. J'ai moi aussi grandit loin de mon père (qui elle, ne l'a pas connu), et j'ai moi aussi souvent été incomprise. Du coup, j'ai dévoré cette BD sans voir les pages défilées.

Bien sur, il faut aimer les livres jeunesse pour aimer Lou, mais si c'est votre cas et que vous ne vous êtes encore jamais plongée dans cette histoire, je vous la recommande vivement parce que, pour ma part, j'ai vraiment hâte de déocuvrir la suite !

vendredi 20 novembre 2015

{Blabla} Pray For Paris...


Aujourd'hui, une vidéo chargé d'émotion à propos de laquelle je ne saurai même pas vous faire un commentaire... Promis, la prochaine sera plus joyeuse, parce qu'ils n'auront pas notre peine. Mes pensées vont vers les familles des victimes, et vers tous ceux qui ont été touchés, de près ou de loin par cette horrible nuit.

Je vous embrasse.

mardi 17 novembre 2015

{Chronique} L'iliade et l'Odyssée








Auteur : Soledad Bravi
Edition : Rue de Sèvres
Collection : -
Date de parution : 13 mai 2015
Pages : 96 pages
ISBN : 978-2369812258







La plus grande légende du monde occidental en 168 dessins à l'humour décapant ! On croit les connaître, ces histoires éternelles, et pourtant Soledad a la don de nous les faire redécouvrir, et de faire vivre leurs innombrables personnages comme s'ils venaient tout juste de tourner le coin de la rue. Tout cela sur un ton léger, piquant et parfaitement contemporain, qui nous fait toucher du doigt, l'air de rien, l'inusable modernité de cette saga !

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Rue de Sèvres, et plus particulièrement Coline, qui me permet de découvrir de très beaux ouvrages. Celui-ci en fait justement parti.

Je connaissais Soledad Bravi pour ses livres pour enfants (souvenez-vous, je vous parlais de "Comment on fait les bébés ?" dans une de mes vidéos "Lire avec les plus petits"), mais c'est la première fois que je la découvre dans un ouvrage destiné à un public plus agé. Dans cet ouvrage, Soledad nous raconte l'histoire de l'Iliade et de l'Odyssée de façon simplifiée, et incroyablement drôle. Je connaissais les trames principales de ces histoires, sans jamais avoir lu un ouvrage en parlant, et après lecture de ce dernier, je me suis rendue compte que je ne connaissais pas si bien que ça cette histoire. Et quelle surprise !

Moi qui m'attendais à découvrir une histoire un peu ancienne, Soledad la remanie de façon contemporaine à la perfection. Je me suis beaucoup amusé, avec son ton décalé, sans chichi, et surtout très drôle. J'ai beaucoup mieux compris ces deux histoires en les racontant de cette façon, et j'adorerai en découvrir d'autre. Après avoir terminé ce livre, j'ai quand même effectué quelques recherches, et tout coïncide. Malgré le don humoristique de cette BD, les informations n'en restent pas moins exacte, et ça, c'est un super point positif.

J'avais déjà beaucoup aimé son coup de crayon dans ses livres pour enfant, et dans cette BD, une fois encore, je l'ai bien apprécié. Les dessins sont à l'image du récit : drôle, contemporains, sans chichis, et juste. 

En bref, j'ai passé un très bon moment avec ce livre, et même si je l'ai lu rapidement, je vous conseille vivement cette lecture, entre deux romans lourds, ça peut être une petite pépite de bonne humeur.