lundi 8 mai 2017

{Chronique} Je t'ai rêvé








Auteure : Francesca Zappia
Editions : Robert Laffon
Collection : Collection R
Date de parution : 12 Novembre 2015
Nombre de page : 442 pages








Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

Mon avis

J'avais eu ce livre pour Noël, et c'est vrai qu'il trainait sur ma WL depuis un moment. Cette fois, je me suis enfin décidé à me lancer, et autant vous dire que cette chronique risque d'être un peu brouillon tellement ce livre m'a perturbé...

Dans cette histoire, nous allons rencontrer Alex, une adolescente en terminale, atteinte de schizophrénie. Sa maladie à été découverte quand elle avait 7 ans, alors même qu'elle discutait avec des homards dans un super marché, avant de les libérer de leur aquarium. Depuis, la vie d'Alex est un peu plus compliqué... D'abord scolarisé à la maison, elle a ensuite été dans un lycée, duquel elle à été exclue après avoir targué le sol du gymnase. Elle arrive dans sa nouvelle école, inconnue, et c'est ici que la vie d'Alex va pourtant changer. Elle qui ne faisait confiance qu'a son appareil photo, sa boule magique et Charlie, sa petite soeur, va devoir trouver de nouveaux repères, et surtout, surtout, cacher sa maladie à tout le monde. Parce que non, Alex n'est pas folle, et même si certaines de ses pensées peuvent le laisser le croire, elle le sait, elle peut gérer.

Francesca Zappia est une jeune auteure de 22 ans et à peine, et c'est incroyable d'avoir réussi à faire un roman si aboutit à son jeune âge. J'ai été subjuguée par l"histoire, par le déroulement des choses, par la manière dont ce livre avait été écrit. Même si j'ai eu du mal dans le premier tiers à me faire à toute ces choses, et à la confusion générale qui, je pense, est volontaire de la part de l'auteure, j'ai finalement adorée et j'ai passé un super moment. Un peu confus, certes, mais un super moment quand même.

En effet, comme je vous le disais, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au début. Je n'arrivais pas à m'attacher aux personnages. Ni a Alex, ni à ses parents, ni à Miles, à personne en fait. Enfin si... Il y avait bien Charlie, la petite soeur d'Alex qui m'intriguait. Mais c'est tout, et elle était peu présente. Je n'arrivais pas à aimer Alex, parce qu'elle me semblait un peu trop éloignée de la réalité. Je ne comprenais pas certains de ses actes, et je savais que je ne pouvais pas la comprendre. Et puis finalement... Les chapitres ont défilés, et j'ai découvert en Alex une jeune femme très lucide malgré tout, et surtout très courageuse. 

Ce qui m'a surtout marqué dans ce roman, c'est que moi même n'arrivait pas toujours à discerner la réalité des rêves d'Alex. Il y a certaines situations dans lesquelles j'étais sure que la maladie d'Alex prenait le dessus. Et puis finalement, je me trompais. Paradoxalement, il y a des situations que je croyais réelles, alors qu'elles ne l'étaient pas... Bref, l'auteure arrive à nous embarquer dans les pensées d'Alex, et à nous faire mieux comprendre la maladie. Même en refermant le livre, le doute plane... Est ce que toute cette histoire s'est réellement passée ? Est ce qu'Alex à vécu tout ce qu'elle pense avoir vécu ? Je pense que ces questions resteront en suspend, et je pense que c'est volontaire. Au final, comme il est écrit dans le livre, que ce soit réel ou pas, l'essentiel c'est de le vivre, non ?

En quelques mots, ce livre m'a vraiment perturbé. Je ne sais toujours pas à quel moment ce que je lisais était vraiment arrivé à Alex. Je vous le recommande réellement, parce qu'il aide à mieux comprendre cette maladie peu connu, et surtout, il permet de voir les choses de manières différentes. J'ai vraiment beaucoup aimé.

vendredi 5 mai 2017

{Chronique} L'Auberge entre deux mondes, tome 1








Auteur : Jean-Luc Marcastel
Editions : Flammarion
Collection : Jeunesse
Date de parution : 10 Mai 2017
Nombre de page : 252 pages









Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans les ombres ; et il y a cette force qu'il ressent au plus profond de lui...

Alors que les mondes s'affrontent, Nathan est le seul à pouvoir réconcilier les hommes et apaiser les conflits.

Mon avis

Dans un premier temps, je tiens à remercier la maison d'édition Flammarion pour cet envoi. Je dois avouer qu'entre le résumé et la superbe couverture, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de demander cet ouvrage.

Dans cette histoire, nous allons rencontrer Nathan, un jeune homme qui part faire un stage d'été dans une auberge avec son meilleur ami Félix. Nathan vit dans des familles d'accueil, alors pour lui, ce stage, c'est l'occasion de se déconnecter de son quotidien pas vraiment rose. Seulement, une fois arrivé dans l'auberge, Nathan va se rendre compte que l'auberge ne ressemble en rien à ce à quoi il s'attendait. Peuplée de créatures étranges, plus grande de l'intérieur que de de l'extérieur, cette auberge reste pour lui un véritable mystère. Félix lui assure qu'il fabule, mais Nathan veut découvrir ce que ce grand bâtiment cache, et ce que je peux vous dire, c'est qu'il ne va pas être déçu du voyage...

Je n'avais jamais lu de Jean-Luc Marcastel, et après m'être renseignée un peu, j'ai pu constater que cet auteur aimait particulièrement tout ce qui touche à l'étrange, à la magie, et aux créatures imaginaires. J'ai donc été ravie de pouvoir lire un de ses romans, presque sure qu'il me plairait. Ici, j'ai beaucoup aimé sa plume. En effet, toute en simplicité et très rigolote par moment, je me suis très vite plongée dans cet univers jeunesse. Oui, parce que ce livre est un roman jeunesse, qui peut se lire, je pense, dés 10 ans. Et j'ai trouvé que Jean-Luc Marcastel maniait l'art de l'écrit pour la jeunesse avec brio !

J'ai beaucoup aimé Nathan dans ce roman. Et je dois bien avouer qu'il m'a un peu fait penser à Harry Potter, bien que je sois certaine que l'auteur ne ce soit pas inspiré du roman de J.K. Rowling. Intrépide, curieux, courageux, honorable par moment, c'est un petit héros. Félix, son meilleur ami, est beaucoup plus impulsif, puisque Nathan reste un garçon réfléchit. Félix est bagarreur à l'école, et il tient particulièrement à respecter ses propres valeurs. Les deux garçons ont des caractères fondamentalement différents, mais pour autant ils s'accordent à merveille. Les excès de l'un sont calmés par la réserve de l'autre, et inversement. Leur amitié, très forte, voir indestructible joue un rôle très important dans cette histoire, et sans vouloir m'étaler sur ce sujet, c'est une très belle amitié.

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai été assez surprise, sans trop l'être pour autant. Effectivement, je ne pensais pas que cette histoire allait tant être accès sur l'aspect "cuisine". Ici, dans cette Auberge assez particulière, on s'occupe des convives en leur servant des ingrédients magiques, qui ont des pouvoirs bien définit. Cet aspect la m'a surpris, et j'ai beaucoup aimé. Pour ce qui est du dénouement de l'histoire, je n'ai pas vraiment été surprise, mais nous sommes ici dans un roman jeunesse, alors encore heureux qu'à 24 ans, j'ai réussi à voir les choses venir ! J'ai cependant trouvé une incohérence qui m'a un peu paru "grosse", mais dont je ne peux vous parler. Cependant, en dehors de cette incohérence et du côté prévisible de l'histoire, je l'ai vraiment beaucoup aimé. Nous sommes plongés ici dans un univers qui oscille entre Harry Potter et L'Epouvanteur, et j'ai été ravie de pouvoir plonger dans un roman avec ce genre d'univers que j'aime tant.

Ce petit roman, tout mignon aussi bien esthétiquement qu'entre les lignes, à été une très belle découverte. Comme dis précédemment, c'est un livre que les plus jeunes pourront lire, alors ça peut être une belle idée cadeau, mais si vous aimez les univers magiques, n'hésitez pas à le lire avant de l'offrir, je suis certaine qu'il vous plaira !

jeudi 4 mai 2017

{Chronique} Le château des étoiles, tome 3, Les chevaliers de Mars








Auteur : Alex Alice
Editions : Rue de Sèvres
Collection : -
Date de parution : 26 Avril 2017
Nombre de page : 60 pages








1870. En plein dix-neuvième siècle, le sort de la Terre se joue sur Mars ! Dans cette suite de la série à succès Le Château des étoiles , récompensée par de nombreux prix, Séraphin et ses amis sont de retour sur Terre. Après avoir révélé au monde le secret du voyage spatial, ils ont trouvé refuge dans un manoir breton. Mais leur engin volant est désormais l'objet de toutes les convoitises ! Alors que le père de Séraphin est en voyage à Londres, le manoir est cerné par des brumes lourdes de menaces... Spectres, ou espions prêts à tout pour mettre la main sur le précieux engin ? Nouvelles machines, complots internationaux, têtes couronnées, expéditions au-delà de l'espace... La course à l'éther est lancée, et la paix sur Terre est désormais entre les mains de Séraphin et des Chevalier de Mars !

Mon avis

Si vous me suivez depuis un moment, vous n'êtes surement pas sans savoir que j'aime profondément cette série de BD. Je remercie la maison d'éditions des Rue de Sèvres pour cette envoi, puisque j'ai été ravie de pouvoir continuer cette histoire.

Evidemment, sans vouloir vous spoiler les tomes précédents, je vais simplement reprendre ici le résumé du premier tome, que j'ai lu il y a maintenant quelques années. Séraphin est un jeune garçon qui n'a pas été épargné : sa maman est morte, en partant à la conquête de l'éther, la passion de sa vie. En quittant ce monde, elle laisse derrière elle un mari et un fils qui vont reprendre le flambeau suite à la découverte des carnets de voyage de leur ex épouse, maman. Va alors suivre une merveilleuse aventure qui les conduira, peut être, jusqu'à l'éther tant recherché...

Comme je le dis souvent lorsque je parle de ces BD, le travail éditorial est juste splendide. Je vous ai d'ailleurs fais une vidéo à ce sujet, dans laquelle je vous présente les différents formats sous lesquels nous pouvons découvrir cette histoire. Je pensais d'ailleurs que ce tome 3 serai le dernier, et visiblement il y aura une suite, alors j'en suis ravie. Comme je le dis dans chacune des chroniques concernant cette BD, le coup de crayon ne m'attire pas plus que ça, mais en toute objectivité, les détails sont parfaitement bien travaillé et certaines planches sont splendides.

Dans ce troisième tome, ce que je remarque en premier, c'est l'évolution de Séraphin. Dans le premier tome, c'était un garçon très curieux, peut être un peu trop, et qui agissait sans vraiment penser aux conséquences. Ici, Séraphin à grandit, il a prit en maturité, et il est plus réfléchit. Bon, bien évidemment, il ne change pas du tout au tout, et encore, mais on remarque quand même qu'il s'assagit. Il me fait de plus en plus penser à son père, et j'aime beaucoup le voir évoluer de cette manière.

Autre point positif selon moi, l'évolution de l'histoire. Dans le premier tome, les choses se mettaient place tout doucement, dans le second il se passait beaucoup de choses, et ici, on sent bien que c'est une introduction à un quatrième tome, qui sera je n'en doute pas, encore plus explosif. On ne s'ennuie pas un seul instant dans cette BD pleine de surprises et de rebondissements.

En quelques mots, j'ai maintenant hâte que le quatrième sorte, afin que je puisse comprendre qui sont les nouveaux qui arrivent dans ce tome ci... Beaucoup de mystères à résoudre encore..!

mardi 2 mai 2017

{Chronique} 13 reasons why








Auteur : Jay Asher
Editions : Albin Michel
Collection : Jeunesse - Litt'
Date de parution : 3 Avril 2017
Nombre de page : 288 pages








Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Mon avis

Avant d'entendre parler du livre, j'avais déjà entendu parler de la série. Au tout départ, je n'y prêtais pas vraiment attention, et puis en tombant sur des vidéos dans lesquelles on parlait du livre et de la série, je me suis lancée, et je ne regrette absolument pas.

Ici, nous allons rencontrer deux personnages : Clay, et Hannah. Ils sont tous les 2 lycéen, et sont dans la même école, sauf que voilà... Clay est vivant, et Hannah est morte. Cette dernière s'est suicidé, mais avant cela, elle à enregistré 13 cassettes sur lesquelles elle va expliquer son geste. 13 cassettes : 13 responsables. Clay reçois les cassettes un soir en rentrant de l'école, et il va très vite comprendre que si il à ces cassettes en sa possession, c'est qu'il est le sujet de l'une d'entre elle. Alors il va se lancer dans l'écoute de toute ces cassettes, et dans une sorte d'enquête en parallèle. Pourquoi ? Pourquoi Hannah a-t-elle décidée de mettre fin à ses jours, et pourquoi lui, Clay, en est en parti responsable ?

J'ai très vite été prise dans l'histoire, et je pense que c'est en grande parti grâce au style d'écriture de ce livre. Dans le roman, nous allons passer des pensées de Clay à la voix d'Hannah, et pour différencier les 2, l'auteur à tout simplement écrit les pensées de Clay normalement, et la voix d'Hannah en gras italique. Je sais que ça en a dérangé certains et certaines, mais ça n'a pas été mon cas. Au contraire même !  J'avais l'impression d'entendre résonner la voix d'Hannah dans ma tête quand elle parlait, et j'ai eu beaucoup de mal à arrêter ma lecture. En fait, je ne l'ai pas vraiment arrêté. Je l'ai lu en une journée, mais entre coupé. Cette manière d'écrire représente pour moi la deuxième grosse particularité de ce roman, la première étant le sujet principal...

Je ne me suis pas vraiment attachée à Hannah ici, probablement parce qu'étant morte, elle à moins retenu mon attention. Cependant, son histoire m'a beaucoup touché. On parle ici d'harcèlement scolaire, et c'est un sujet délicat. Hannah à eu une scolarité très difficile, en tout cas pour ce qui est de l'année dont elle parle. Et même si elle à réussi à se sortir de certaines situations avec brio, elle en à "empiré" d'autre, et parfois, j'avais un peu envie de la secouer... Mais ce sujet est tellement délicat qu'au final, j'ai trouvé qu'Hannah était une jeune fille forte, malgré son geste. Elle à encaisser les coups sans rien dire, et même si elle décide de mettre fin à ses jours, je ne trouve pas que ce soit de la lâcheté ici... Clay quand à lui est jeune homme timide, réservé, renfermé je dirai même. Une fois encore, j'ai parfois eu du mal à le comprendre dans le passé, mais j'aimais ce qu'il était au présent. Il semble malheureux, lui aussi, et j'en ai un peu voulu à Hannah de le mettre sur ses vidéos...

Comme je vous le disais précédemment, ici, on va parler principalement de harcèlement scolaire. Sous différentes formes, de la plus inoffensive à la plus destructrice, et tout le monde le sait, ce sujet est particulièrement sensible ces derniers temps... Au delà des différents évènements de l'histoire, ce livre m'a profondément touché, il m'a fait me remettre en question sur tout un tas de point, et je me suis surtout revu à l'école... Je n'ai pas été réellement touché par le harcèlement scolaire même si certaines filles ont tentés de m'intimider quand j'étais plus jeune. J'ai su me défendre, mais cependant, je me pose une question après avoir refermé le livre... Est ce que moi, j'ai été irréprochable ? N'ai-je pas fais des choses qui auraient pu nuit à d'autres élèves ? Je pense que je ne pourrai pas répondre à cette question de si tôt, mais toujours est il que ce livre est une grosse claque.

Alors oui, je vous le conseille, mais c'est une histoire qui est dur, et si vous êtes sensibles, ou si vous avez été touché par le harcèlement scolaire, peut être qu'il faudra prendre le temps de lire calmement, doucement, petit à petit... Dans une prochaine vidéo, je vous parlerai moi aussi de ce livre et de la série si vous en avez envie.

lundi 1 mai 2017

{Bilan lecture} Avril 2017


- Calendar Girl, tome 3, Mars - 155 pages
- Je suis ton soleil - 462 pages
- Stabat Murder - 301 pages
- Flora Banks - 371 pages
- Tom, l'enfant rebelle - 224 pages
- Verte - 83 pages
- Un peu plus que des amis - 357 pages
- Bye bye Bollywood - 213 pages
- Fleur de bambou, tome 1 - 52 pages
- Calendar Girl, tome 4, Avril - 156 pages
- Le moyen-âge - 35 pages
- Tu m'attraperas pas - 36 pages
- Quand ça va quand ça va pas - 51 pages
- Disparais - 34 pages
- Le canard fermier - 28 pages
- Le petit chat de Lina - 40 pages
- La fée sorcière - 31 pages
- Everything everything - 360 pages
- Phobos, tome 1 - 432 pages
- Yin et le dragon, tome 2 - 60 pages
- 13 reasons why - 288 pages


Nombre de pages lues : 3769 pages
Nombre de livres lues : 21 livres